Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Grosses légumes
  • Grosses légumes
  • : Abonné aux paniers ou curieux de légumes et de solidarité débrouillarde, tu trouveras sur ce blog des recettes simples et délicieuses pour cuisiner tes légumes ainsi que tout ce qu'il faut savoir sur la vie quotidienne des Grosses légumes!
  • Contact

Recettes Scoop It

Retrouvez nos délicieuses recettes de saison sur :

http://www.scoop.it/t/legumes-de-saison

8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 14:32

le week-end des 10 et 11 juin, vous pourrez regarder l’émission de la RTBF sur la Une

« La clef des champs », ce samedi 4 juin à 14h05

Rediffusion le vendredi 10 juin à 9h45 sur la Une

 

L’équipe de Philippe Soreil nous a filmé confectionnant les paniers, puis elle est allée rencontrer plusieurs autres producteurs du réseau.

 

 

On peut la revoir sur internet

;-)

 

Repost 0
Published by solidairement - dans On parle de nous ...
commenter cet article
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 09:43
Repost 0
Published by solidairement - dans On parle de nous ...
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 14:52

Nom d'un chien !!!  Comment insérer le document pdf ?

Repost 0
Published by solidairement - dans On parle de nous ...
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 14:46

 Zut, comment insérer la vidéo ???

 

En attendant, vous pouvez la télécharger à partir du site des Godefroid. 

 

Repost 0
Published by solidairement - dans On parle de nous ...
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 14:43

 

Les Grosses Légumes (Meix-devant-Virton)

Une initiative originale et solidaire de filière courte

  prepa-paniers-1.jpg

  visite-producteurs

À l'origine du réseau « Grosses Légumes », l'asbl Solidairement, fondée en mai 2007 à Meix-devant-Virton, en même temps que la société coopérative « La débrouillardise villageoise ». Celle-ci reprend l'épicerie du village quelques mois plus tard, avec une volonté de promouvoir les produits locaux de qualité, bio de préférence. Très vite, les animateurs de ces deux structures constatent la difficulté de s'approvisionner en légumes répondant à ces critères, compte-tenu du manque de producteurs maraîchers dans les environs.

Aidés par le CAGL, asbl d'éducation permanente à Rossignol, les bénévoles de « Solidairement » entament alors un travail de recherche de producteurs. Un groupe d'une dizaine d'entre eux se constitue dans la région transfrontalière, certains cherchant à se diversifier, d'autres démarrant une activité agricole. Ensemble, ils décident de relever le défi d'approvisionner chaque semaine 210 familles grâce à un contrat d'abonnement de paniers de légumes, prépayés avant la récolte.

Cette première expérience, qui se déroule de juin 2009 à février 2010 dans dix points de livraison, se révèle concluante tant du côté des producteurs, qui sont assurés d'écouler leur production à un prix fixé à l'avance, que du côté des abonnés qui, par leur engagement, soutiennent le développement de l'agriculture locale et reçoivent chaque semaine des légumes de qualité et de saison.

Pour accompagner leur démarche citoyenne, une gazette en ligne les tient informés de l'état des cultures, des aléas d'une telle organisation pionnière et leur transmet des recettes et conseils pour cuisiner la quarantaine de légumes proposés tout au long de l'année, certains parfois oubliés…

Une deuxième saison des « Grosses légumes » se prépare. Les organisateurs interrogent les abonnés via une enquête et organisent des mini-ateliers entre mangeurs et producteurs, dont l'un aboutit à la mise en place d'un système de certification bio participative. L'idée : de petits groupes composés de producteurs, abonnés et travailleurs des asbl visitent chaque producteur selon une procédure et un calendrier préétablis.

Début juin 2010, le réseau redémarre avec 260 familles, treize producteurs et une équipe d'une quinzaine de personnes sous des statuts variés (bénévoles, retraités, ALE et salariés du CAGL), pour animer le réseau et confectionner les paniers. À la demande des consommateurs, ceux-ci sont désormais plus garnis et vendus 15 euros, dont 3 euros pour payer le travail de distribution et de coordination. Un prix avantageux pour le producteur, moins pour la poignée de militants engagés dans le projet qui pourraient à la longue se décourager.

Pour assurer la continuité, ceux-ci projettent de passer la main à une coopérative groupant producteurs, consommateurs, travailleurs des asbl et autres participants dont - pourquoi pas - les communes qui s'investiraient dans la démarche en mettant à disposition des terrains agricoles. Car si le réseau est bien parti pour se développer, il a aussi ses limites : la production est pour l'instant saturée, tant au niveau des producteurs que des terrains à cultiver.

Un défi de plus à résoudre. Pas de quoi entamer le moral des troupes qui ne manquent pas d'inventivité pour tenter d'imposer ce système alternatif de consommation. À voir l'enthousiasme et la conviction de chaque maillon du réseau, on ne peut qu'y croire.

Contact

Les Grosses légumes

063 41 15 96 ou 063 58 37 27

http://grosses.legumes.over-blog.com

Documents associés

Repost 0
Published by solidairement - dans On parle de nous ...
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 14:36

 

MARBEHAN

Les grosses légumes bio

 

À partir de juin à Marbehan, au S.I., place de la gare, en association avec l'ASBL Cagl et Solidairement, vous pouvez recevoir chaque jeudi un panier légumes bio venant de nos régions.


L'abonnement couvre une durée de 9 mois (1 juin au 28 février 2011).

Chaque panier hebdomadaire de 6 légumes bio revient à 15 €. Il en coûte donc 585 € pour 39 semaines. Cette somme peut être réglée en une fois ou mensuellement pendant 9 mois à partir de mars. Ceci permet de prépayer les producteurs.

De temps en temps, vous recevrez aussi par mail ou courrier une gazette d'infos avec des recettes, des conseils sur les légumes reçus, sur les visites aux producteurs. Vous participez par votre geste à changer modestement le monde.

À savoir que dans le monde, toutes les trois minutes, un paysan est obligé d'arrêter de travailler et qu'en Belgique, tous les trois jours, un fermier cesse son activité.

Avec Les Grosses Légumes, il y a donc moyen de changer modestement le monde en faisant ses courses chez les producteurs locaux.

lesgrosseslegumes@laposte.net 06341 15 96 ; http://grosses.legumes.over-blog.com. Inscription obligatoire pour le 15 avril.

L'Avenir - le 2 avril 2010

  logo-lavenir

Repost 0
Published by solidairement - dans On parle de nous ...
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 14:35

 

Dans Le Soir du 15 octobre un article de fond sur notre réseau :

 

L'esprit sain des Grosses Légumes

JEAN-LUC BODEUX

vendredi 15 octobre 2010, 10:40

 

Le réseau des Grosses Légumes, c'est dix-sept producteurs de qualité pour 250 familles livrées chaque semaine, neuf mois sur douze. Chaque mercredi et jeudi, à Meix-dvt-Virton, les légumes sont répartis en paniers, redirigés vers neuf dépôts du sud et centre-Luxembourg.

Vous voulez chaque semaine des fruits et légumes du cru, bios ou en tout cas sans pesticides, et produits dans la région ? Le réseau des Grosses Légumes vous en met plein votre assiette. Un réseau de distribution en circuit court qui a atteint son rythme de croisière et qui rentre dans un certain vent de renouveau des petites épiceries de qualité et de proximité qui se créent un peu partout dans la province.

Tout est né à Meix-dvt-Virton, quand Denise, l'épicière indépendante, décide de remettre son commerce. Une coopérative à finalité sociale, « La Débrouillardise villageoise », est créée avec un fond de 10.000 euros, venant pour moitié de villageois et de la commune, alors que le Centre d'animation globale du Luxembourg (CAGL) assure un travail de coordination. En juillet 2007, l'épicerie Epicentre est relancée grâce à six bénévoles du village, dont… Denise qui assume le samedi et les après 17h. L'épicerie est aussi un lieu de rencontre, de discussion, ouvert assez tard.

En parallèle, une autre ASBL est mise sur pied, « Solidairement ». Son objectif ? L'animation à la consommation. Et rapidement, un débat est lancé au sein de « La Débrouillardise » dont l'objectif est d'être une épicerie traditionnelle et régionale, bio et proche du label Oxfam. « C'était contradictoire que les légumes viennent de Flandre via un grossiste, explique Jean-Claude Feite (CAGL). Ainsi est né le réseau des Grosses Légumes, association de fait entre les deux ASBL, qui regroupe les producteurs bios et ceux qui veulent le devenir. Car le maraîcher Yves Bonhomme de St-Vincent avait du mal à suivre seul la demande. Il devait compléter avec la plateforme bio de Sombreffe. D'autres producteurs du sud nous ont alors rejoints, comme la ferme des Hayons (Sommethonne), la ferme des Bleuets (Longeau) et Les Pépinières de la Gaume qui ont relancé le maraîchage. » Le réseau Grosses Légumes est lancé en mars 2009 et 210 familles y adhèrent, via neuf dépôts. Au centre culturel d'Athus, au Crie d'Anlier, aux Pépinières de la Gaume à Breuvanne ou chez des particuliers, à Arlon et St-Léger par exemple.

Dix-sept producteurs

Il a fallu tout organiser, faire signer des contrats de production avec un semainier théorique allant de juin à février, pour qu'il y ait des légumes chaque semaine… Ce qui n'est pas toujours simple. Mais le réseau fonctionne avec 85 % de produits certifiés bios la première année. Et il grandit en 2010. Des dépôts s'ajoutent à Orgeo et Bouillon, et 250 paniers à 15 euros sont livrés. Tout est acheminé en vrac par les producteurs et conditionné chaque mercredi et jeudi par des bénévoles ou via des travailleurs ALE à Meix-dvt-Virton. Les paniers partent alors dans les dépôts.

Sur le terrain, ils sont aujourd'hui dix-sept producteurs qui proposent 70 légumes au menu annuel, dans « une vraie logique de développement de l'agriculture paysanne de proximité, poursuit Jean-Claude Feite. Nous sommes aujourd'hui au maximum de nos possibilités, en terme de locaux notamment. On voudrait essaimer. Et dans deux ans, on espère créer une nouvelle coopérative réunissant producteurs, acheteurs, organisateurs. »

En attendant, voilà un réseau dynamique qui offre de bons légumes 9 mois sur 12 – de juin à mars – dans le sud et centre-Luxembourg.

 

logo soir

Repost 0
Published by solidairement - dans On parle de nous ...
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 14:29

 Chaque semaine, un panier de saison chez soi.

panier.jpg

n.c.

La Meuse - Jeudi 6 mai 2010

Coopérative agricole et citoyenne

Imaginé par le CAGL de Rossignol, l’asbl Solidairement de Meix-dt-Virton, soutenu par la commune de Meix et la Province, notamment, le mouvement des “ grosses légumes ” a creusé son sillon.

Le crédo qui fait passer les fruits, légumes et autres œufs directement du producteur local au consommateur local, via une coopérative à la fois agricole et citoyenne, cela fonctionne. Et ça remet le couvert.

210 FAMILLES

Dans le monde, toutes les trois minutes, un paysan est obligé d’arrêter de travailler. En Belgique, tous les trois jours, un fermier cesse son activité. Nous voulons réagir, agir, en soutenant les producteurs locaux. Changer le monde en faisant ses courses! ” Porte-parole des “ Grosses Légumes ”, Jean-Clade Feite, du centre d’animation globale du Luxembourg (CAGL) à Rossignol-Tintigny, en répétant cette “ philosophie ”, resitue le contexte d’un réseau coopératif, aussi original qu’efficace.

Car le système peut tirer un bilan positif de son An I: 40 semaines de livraisons hebdomadaires dans 10 lieux de réception pour 210 familles dans le sud de la province de Luxembourg et dans la région de Longwy.

De quoi motiver à poursuivre, à attaquer un An II sur des bases solidifiées et avec des nouveautés. “ Les asbl continuent le réseau et prévoient 260 paniers ”. A format unique, il permettra de bénéficier d’un panier de légumes frais, chaque semaine, pour 15 euros, sachant que 12 euros, prépayés, vont directement aux producteurs. La formule s’étend pour la deuxième saison, avec ouverture de lieux de réception à Bouillon, Marbehan et Orgeo. Une petite vingtaine de producteurs sont en contrat avec le réseau pour fournir l’équivalent de 120 000 euros en produits bio certifiés.

“ caravane des images ”

Autre nouveauté, en parallèle aux paniers: une “ caravane des images ” proposera du “ cinéma documentaire rural ”. L’idée? A chaque étape, un docu, qui montre les dessous de l’assiette ou d’une certaine image de la ruralité moderne, qui lance le débat surtout. Le 21 mai, on ouvrira le feu à Meix-devant-Virton (le lendemain, ce sera au Fourneau Saint Michel), avec “ L’assiette sale : de l’Omi aux Amap ”, film de Denys Pyningre, montré en présence du réalisateur. Cela continuera, en juillet, août et septembre dans des lieux improvisés, avec des invités à chaque séance.

Il y a à voir et à manger, avec les “ grosses légumes ”. Et tel est bien le but assumé de ces coopérateurs, éducateurs populaires et agitateurs de conscience…

À NOTER Infos: 063/57.88.77

logo-lameuse.jpg

Repost 0
Published by solidairement - dans On parle de nous ...
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 14:24

 MEIX-DEVANT-VIRTON - Ce vendredi 21 mai, à l'invitation de l'ASBL « Solidairement » et du CAGL, la « Caravane des Images » s'arrête à Meix-devant-Virton. Et plus précisément à partir de 18 h 30 à la salle du Cercle musical. Et cela pour décliner un double programme d'une soirée à « voire et à manger ».

À manger d'abord dès 18 h 30 autour dans une « assiette propre » d'un buffet payant à partir de productions alimentaires régionales. À voir ensuite avec la projection à 20 h du film « L'assiette sale » en présence de son réalisateur Denys Piningre (entrée libre). Hypermarchés, grande distribution, agriculture intensive, marges, circuit court, producteurs, agriculture locale et/ou bio. Travail payé à un juste prix décidé en commun et des luttes réussies où l'on retrouve le goût des légumes et où les agriculteurs sont heureux. Autant de questions abordées dans un film de 80 minutes préparant aux échanges et aux discussions avec le réalisateur et des paysans de la région. (06357 88 77).

À noter que le lendemain samedi 22 mai à 17 h 30, « La caravane des images » s'arrête au Fourneau Saint-Michel (Saint-Hubert) dans le cadre de « Maili Mailo » organisé par la Province de Luxembourg.VDE

  • Avenir du Luxembourg vendredi 21 mai 2010 logo-lavenir

Repost 0
Published by solidairement - dans On parle de nous ...
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 17:53


L'épicerie qui appartient à ses habitants
"Meix-devant-Virton, un village du bout du monde à deux pas de la frontière française: neuf cents habitants qui ont bien failli se retrouver sans épicerie. Mais c'était sans compter sur l'énergie et la débrouillardise de certains qui ont repris en coopérative la seule épicerie qui allait fermer..."

« Grosses légumes » a la patate
"Grosses légumes" promeut un lien direct entre producteurs locaux et consommateurs, les "mangeurs". Un projet qui pousse, pousse, pousse.

Repost 0
Published by solidairement - dans On parle de nous ...
commenter cet article