Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Grosses légumes
  • Grosses légumes
  • : Abonné aux paniers ou curieux de légumes et de solidarité débrouillarde, tu trouveras sur ce blog des recettes simples et délicieuses pour cuisiner tes légumes ainsi que tout ce qu'il faut savoir sur la vie quotidienne des Grosses légumes!
  • Contact

Recettes Scoop It

Retrouvez nos délicieuses recettes de saison sur :

http://www.scoop.it/t/legumes-de-saison

20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 11:16

Septièmes (F)estives, rencontre transfrontalière des objecteurs de croissance, Rossignol du 23 au 26 août 2012.

 

Pour la première fois, la rencontre transfrontalière des objecteurs de croissance (principalement francophones) aura lieu en Belgique, à Rossignol,après six éditions en France : Saint-Nolff, Morbihan (2006), Royère de Vassivières, Creuse (2007), Rochejean, Doubs (2008), Notre-Dame des Landes, Loire-Atlantique (2009), Marlhes, Loire (2010), Moissac, Tarn-et-Garonne (2011). 

Pendant ces journées sont prévues des tables rondes, des ateliers du cinéma, desexpos, des films, des balades et même en soirée, des jams sessions

Pour toutes info , allez sur le site car nous ne saurions pas énumérer tout. Un programme bien fourni et très intéressant.

www.les-oc.info/festives-2012

Repost 0
Published by solidairement - dans Evènements
commenter cet article
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 11:13

Bonjour,

 

ci-joint l'invitation pour l'exposition à la chapelle St-Roch, exposition de Laurent Berbach  (elbe).

La pièce exposée a été créée pour le superbe lieu qu'est la chapelle Saint-Roch.

Elle s'intitule " Le gisant d'Herbeumont".

Une exposition très différente des deux installations précédentes mais qui fait aussi référence à l'histoire d'Herbeumont: la grande peste (origine de la chapelle), la guerre 14-18, le tombeau du chevalier,.... ." L'être humain face à sa destinée"

Au plaisir de vous acceuillir nombreux.

Merci de faire suivre à vos contacts.

A bientôt,

Sylviane Dufour et Dominique Marx

geant-herbeumont.PNG

geant-herbeumont.jpg

 

en la chapelle Saint-Roch de Herbeumont
du 14 juillet au 15 août, tous les jours de 10h à 18h

Repost 0
Published by solidairement - dans Evènements
commenter cet article
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 10:48

 

Le système de garantie participative:

Samedi 23 juin s'est déroulée la première visite de garantie participative. Nous étions une bonne dizaine de personnes autour de Viviane Bay et de Jean Marie Gaussin. Le soleil était même de la partie.

Mais il manquait des abonnéEs malheureusement.

 

viviane1-2012 viviane2-2012.jpg
viviane3-2012.jpg viviane4-2012.jpg

 

 

Serez-vous avec nous pour la prochaine visite?

Celle-ci se déroulera le mardi 10 juillet

le matin à 10H chez Florent Paulais (rue d'en haut, 26 à 08200 Illy, tél: 0033/06 24  00 27 84): ce sont les abonnéEs des dépôts de Bouillon et d'Herbeumont

l'après-midi à 14H chez José Arnould (rue les rouge eaux, 3 à St Médard, 061/41.50.24) avec les abonnéEs des dépôts de Marbay et Verlaine.

Mais rappelons que si vous n'êtes pas de ces dépôts vous êtes les bienvenuEs. Possibilité de covoiturage. 

 

La suivante se passera le mardi 24 juille en Meuse chez Laurent Tona à Herbeuville (à coté de Verdun et Fresnes en Woëvre) à 10 heures et à 14h30 aux Jardins de Villers (à Mont Villers, commune de Bonzée).

 

Plus de renseignements ICI.

 

Repost 0
Published by solidairement - dans Evènements
commenter cet article
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 10:44

Nouveau !!!

Les producteurs des Grosses légumes sur le marché de producteurs et artisans de Florenville :
en juillet et août tous les mercredis entre 8 et 13 heures sur la place Albert 1er, à coté de l’ancien pavillon du tourisme.
Avec les fermes du Marronnier et du Hayon (fromages de vache et chèvre, huile de colza…), les confitures, vinaigres et huiles d’Un brin de Campagne et une dizaine d’autres producteurs (dont la plupart acceptent l’ Épi !!!!

Repost 0
Published by solidairement - dans Evènements
commenter cet article
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 10:39

 

Pourquoi mettre en route une monnaie locale?

L'épi  est créé par un groupe de citoyens qui désire modestement contribuer à une économie plus juste, plus durable et plus locale.

Une monnaie locale, telle que l'Épi  a bien des avantages. Citons en quelques-uns : 

elle favorise l'économie locale. Étant valable uniquement dans une région (dans le cas présent: la Lorraine belge et son pendant français), elle favorise largement le recours à des commerçants, entreprises, producteurs, associations de la région et finalement contribue au développement local.

elle diminue l'empreinte écologique car réduit les transports de marchandises inter-régions.

elle circule plus rapidement que l'euro et ne passe pas directement par les banques.

Elle évite à une population donnée de subir les effets d'une crise qui se passe ailleurs puisqu'elle permet à celle-ci de subvenir à ses besoins élémentaires : nourriture, services, etc…

Pour les particuliers, l’Épi peut servir à relocaliser leurs échanges: préférer acheter local plutôt que de recourir aux zones commerciales multinationales.

 

Alors comment cela marche-t-il pour moi qui suis consommateurE?

En fait, ce n'est pas du tout compliqué. Si vous avez envie de faire un peu  de résistance à la finance mondiale et d’encourager les échanges locaux, il vous suffit de :

de prendre dans un comptoir de change, une carte d'adhésion à l'Épi lorrain (pour 5 euros valable pour les 12 mois qui suivent),

de recevoir l’annuaire des producteurs et autres prestataires acceptant l’Épi,

de changer vos euros contre des magots de 20, 50 ou 100 Épis,

de vous rendre chez un prestataire et faire vos achats.

 

Le lieu central du réseau, le Centr’Épi, se trouve à Meix-devant-Virton dans les locaux occupés par l’ Épicentre.

Huit comptoirs de change fonctionnent actuellement dans notre région transfrontalière rurale : à Chiny (Epi-Cerise), à Florenville (Dame Nature), à Gérouville (Café le Paradise), à Han (Halle de Han), à Villers-devant-Orval (Mdviandes épicerie), à Fontenoille, à Avioth en France (Centre de partage), et à Virton (Magasin Oxfam). 

D'autres comptoirs se précisent notamment dans la région d’Arlon, Habay et Aubange.

 

Une autre manière de se procurer des Épis pour les abonnés des Grosses légumes

 

Nous pouvons aussi vous procurer cette carte et des Épis dans votre dépôt légumes. Vous envoyez un courriel à Julie-Ambre à l’adresse suivante :

(contact@enepisdubonsens.eu).

 

Remarque :

vous avez également la possibilité de recevoir chaque mois la même somme d’Épis préparée à l’avance dans votre comptoir de change ou dépôt de légumes. Pour cela il vous suffit de demander un virement d’ordre permanent. Quel est l’avantage ? 

Pour vous, d’avoir chaque mois une somme déterminée en Épis et ainsi d’être un acteur engagé dans sa circulation.

Pour l’asbl l’Épi Lorrain, d’avoir l’assurance que les Épis circulent. En effet, le virement d’ordre permanent permet de dépasser la simple utilisation ponctuelle de l’Épi et d’en faire une monnaie locale complémentaire à l’euro qui circule efficacement.

Bien sûr, à tout moment vous pouvez demander l’arrêt du virement d’ordre permanent.

Nos références bancaires pour un virement d’ordre permanent à la banque Triodos :

BIC : TRIOBEBB

IBAN : BE58 5230 4381 5379

N’oubliez pas d’indiquer à quel comptoir de change ou dépôt vous souhaitez récupérer vos Épis.

 

Une fois que j'ai mes épis dans mon portefeuille, je peux aller chez des producteurEs, des commercantEs et artisans, … qui disent oui à l'épi. En principe, ils ont un autocollant sur leur vitrine pour vous informer.

Où puis-je avoir la liste de ces prestataires ? La liste ne fait que s'allonger au fil des jours. Vous pouvez la consulter sur le blog de l'épi: http:/www.enepisdubonsens.eu, rubrique « annuaire des prestataires » Si vous n'avez pas internet, nous mettons à votre disposition la version papier du catalogue. Vu l'évolution de celle-ci, n'hésitez pas à nous la redemander régulièrement.

Nous ne sommes pas nombreusEs à l'ASBL l’Épi lorrain et sommes bénévoles. Nous avons besoin de vous : pour être adhérentEs mais aussi pour en parler autour de vous. N'hésitez pas à nous renseigner des prestataires à rencontrer.

 

D'autres questions en vrac:

 

les billets ont été imprimés avec le soutien de la Province du Luxembourg. Une monnaie locale comme l’Épi rentre dans les objectifs de la « déclaration de politique régionale wallonne 2009-2014 ». L'asbl l’Épi  lorrain est soutenue par la Fondation Roi Baudouin.

Quelle différence avec l'euro ? Contrairement à la monnaie unique qui sert à tout, l’Épi  ne vise qu’un objectif : renforcer les échanges locaux (elle ne permet pas de spéculer). Cela veut aussi dire qu’il n’y a pas d’argent à gagner avec l’Épi !! Pas de spéculation !! L’épi est éthique, les prestataires sont en accord avec une charte de l’asbl l’Épi lorrain. Les produits et services  payables en Épi répondent aux besoins essentiels de la vie (alimentation, logement, soins du corps, culture, …)

Enfin, il n’existe pas encore d’épi électronique mais c’est en projet : et dans ce cas, vous pourrez payer votre panier légumes en Épi … Mais patience !

 

 

Adopter l’Épi, c’est comme rouler à vélo pour aller chez le boulanger du coin alors que s’aligner sur l’euro, c’est monter dans un avion à réaction !!

Repost 0
Published by solidairement - dans Evènements
commenter cet article
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 10:34

Bonjour tout le monde

ce mail pour rappeler le calendrier des visites de garantie particpative (que vous avez déjà reçu envoyé par Fu.

 

surtout que la prochaine c'est mardi prochain, 24 juillet chez laurent tona le matin et aux jardins de villers l'après midi, visiteurs producteurs = david et nathalie malhomme, marc vanoverschelde.

 

mais afin de ne pas oublier qui est visité : n'hésitez pas à cliquer dessus pour le regarder et à noter les dates.

tableau-visites.PNG

ne sont pas encore fixées les dates de première visite chez Florent GAILLY (Paliseul) et gaétan Pyckhout (Habaru les fossés), ainsi que chez Florent PAULAIS qui était cloué au lit (par une angine) le jour de sa visite

merci d'avance à tout le monde pour sa participation.

 

belle soirée

pour l'équipe

jean claude

Repost 0
Published by solidairement - dans Evènements
commenter cet article
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 10:18

Voici la présentation à travers 3 articles de prese d'émilie letissier, elle participe aux différents larchés fermiers organisés en ardennes françaises.


Rethel

http://www.lasemainedesardennes.fr/Ils-creent-leur-champignonniere-agrave-Logny-les-Chaumont.media?a=223

emilie1.jpg

Ils créent leur champignonnière à Logny-lès-Chaumont

 

L'agriculture n'est pas au mieux de sa forme, mais de jeunes agriculteurs continuent de s'installer. Exemple avec cette ferme à champignons dans le Rethélois.

Voila six mois qu'Émilie Létissier, 27 ans, et Benoît Bonnevie, 33 ans, se sont lancés dans l'aventure. Depuis le printemps dernier, ils travaillent sur leur champignonnière à Logny-lès-Chaumont, la seule dans les Ardennes. «On a fait les pièces au printemps et on a commencé à cultiver au mois de juin», explique Émilie Létissier.

Une aventure, quelque part, quand on sait les difficultés du milieu agricole en ce moment. Surtout que pour l'instant, les deux entrepreneurs ont investi sur leurs fonds propres. «J'ai effectué un stage et maintenant on attend la visite d'un auditeur pour obtenir des aides», détaille Émilie. 

«Mais ça ne demande pas beaucoup d'investissements pour le début», précise la jeune femme. «On a isolé trois pièces pour qu'elles ressemblent à une cave.» C'est d'ailleurs une des raisons qui explique le choix d'une champignonnière par les deux agriculteurs, impatients de se lancer «à (leur) compte».

Car tant Émilie que Benoît viennent du milieu agricole. «Mes parents tiennent une ferme à escargots à Biermes. Mais ils ne sont pas à l'âge de la retraite. Au final, je reprendrais leur ferme, mais en attendant, je voulais un truc à moi», explique Émilie. «Mais reprendre une exploitation, ça coûte cher, indique Benoît, et encore on vient du milieu. Ceux qui n'ont pas de famille dans le monde agricole, je ne sais pas comment ils font.»

La deuxième raison, c'est que les champignons sont une culture peu répandue dans les Ardennes. «Il y en a pas dans le coin. On doit être les seuls dans les Ardennes,» croit savoir Émilie. «Sur les marchés, on est les seuls producteurs. Les maraîchers en ont, mais ce ne sont pas les leurs, ajoute Benoît.

Pour l'instant, les deux producteurs se concentrent sur la culture des champignons de Paris : des blancs ou des roses. «Mais on commence juste», précise Benoît. En effet, cela ne fait que depuis un mois, que les deux producteurs vendent leurs produits sur les marchés : le premier vendredi du mois à Jandun et à Boult-sur-Suippes, le dernier à Renwez et tous les samedis à Asfeld, ainsi qu'au magasin collectif de Châtelet-sur-Retourne.

 

Par Anne Lesourd le 29/10/2009 10:00:00


Parfum de sous-bois

http://www.lunion.presse.fr/article/autres-actus/parfum-de-sous-bois

Publié le samedi 13 août 2011 à 11H00 - Vu 107 fois 

 

emilie2.jpg

Emilie Letissier alimente les marchés paysans avec ses champignons.

Ses parents produisent des escargots, elle des champignons. Sur ce créneau, Emilie Letissier, 29 ans, est la seule du département. « Je voulais un produit qui ne soit pas facile à trouver, j'ai fait une petite étude de marché avant de me décider », confie-t-elle.

Elle a désormais sa production sur un espace de 24 mètres carrés, répartis en trois pièces égales où règnent une forte humidité et une température constante de 15°. Sur trois niveaux cohabitent les champignons de Paris.

« Il y a le blanc, plus traditionnel, et le rosé qui, pour moi, a plus de goût, est plus croquant, plus ferme », dit-elle. A terme, le pleurote devrait également trouver sa place dans cette cohabitation. L'appellation bio, elle, n'est pas encore tout à fait d'actualité, la faute à des balles de fumier pasteurisé encore difficiles à produire.

Destination : les marchés paysans de Jandun, La Cassine, Renwez ou encore ceux de Charleville et Reims. « Tourtes, tartes, chaussons… », précise-t-elle. Principale difficulté de l'activité : « Le champignon, on le cueille mais deux jours après, il n'est déjà plus commercialisable ».

Ce caractère éphémère permet à certains d'idéaliser encore un peu plus ce fin fumet de sous-bois mouillé, cette diva de la poêlée à l'entonnoir délicat, toujours prêt à se faire déguster avec coriandre, concentré de tomate, ou encore une simple purée de pommes de terre, l'ensemble avec, si possible, un verre de vin blanc.

Plus tard, Emilie Letissier reprendra l'exploitation d'escargots de ses parents. Dans ce domaine également, elle est tout sauf un néophyte : « J'ai voyagé pendant un an et demi en Australie, je m'étais occupé d'escargots là-bas donc je ne devrais pas être trop surprise .»

M.L.

Emilie Letissier, 08220 Logny-lès-Chaumont. Contact : 06.28.90.99.28.


JANDUN Ça a marché pour l'omelette géante

Publié le mardi 07 juin 2011 à 11H00 - Vu 40 fois 

 

emilie3.jpg

Une poêle énorme pour préparer l'omelette qui a régalé les convives.

 

 

Chaque mois, l'association « Goûts et Couleurs des Crêtes » change le thème de son animation du marché paysan.

En ce début juin, elle proposait une assiette d'une omelette géante aux champignons de Paris accompagné de pain cuit au feu de bois, suivie d'un gâteau mollet maison accompagné de fruits frais pour la somme de 7 € seulement.

L'initiative a été bien accueillie et le spectacle ne manquait pas autour de la poêle géante d'Emilie Letissier, productrice de champignons à Logny-lès-Chaumont, qui vend régulièrement ses produits à Jandun depuis deux ans.

Champignons de Paris blancs ou rosés, mais aussi pommes de terre et des centaines d'œufs bien sûr furent cuisinés dans la vaste poêle par toute une équipe désireuse de satisfaire les plus exigeants.

Le mois prochain, on servira de l'agneau à la broche et, au mois d'août, les amateurs de collections seront sans doute impatients de constater que l'ancien maire du village, Pol Lhermine, a réuni des souvenirs de la poterie de Jandun.

Les ménagères profitent aussi de ce marché paysan pour acheter directement aux producteurs les produits frais qu'elles désirent.


Repost 0
Published by solidairement - dans Un peu de tout
commenter cet article
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 11:33

juillet-2012.jpg

Agenda :

Mardi 24 juillet : Visite de garantie participative chez Laurent Tona et aux jardins de villers

Du 14 juillet au 15 août : Exposition à Herbeumont

Du 23 au 26 août : Rencontre des objecteurs de croissance.

En juillet et août tous les mercredis entre 8 et 13 heures :

Les producteurs des Grosses Légumes sont présents sur le marché de Florenville

 


Ca y est l'Épi  est là

« Pensez et dépensez en Épis du bon sens »

 

Bonjour,

Ah quel printemps : la pluie, le froid, les orages, la grêle. Rien ne nous est épargné, rien n'est épargné non plus aux maraîchers du réseau. Dur, dur, il faut bien l'admettre, c'est pas la joie. Les épinards n'ont pas poussé à certains endroits, les courgettes avortent, les haricots pointent à peine le bout de leur nez et les cerises qui nous ont bien aidé l'an dernier ont soit été grillées par le gel, soit éclatent à cause de la pluie. Nous essayons de faire pour le mieux et sommes obligés de compléter vos paniers en allant chez un grossiste bio. Patrick qui a la responsabilité de la composition des paniers s'évertue à prendre des légumes les plus locaux possible.

Bon, alors que nous rédigeons cette gazette, le soleil est enfin présent et tant mieux.

Le 21 juin l'Épi  a été lancé après un travail de plus d'un an et cette gazette va essayer de vous expliquer ce que c'est.

Et aussi un mini résumé de la première visite les prochaines visites de producteurs visites de garantie participative - été 2012 , le marché d’été des producteurs à Florenville, une expo à Herbeumont et des rencontres d’objecteurs de croissance à Rossignol.

 

Repost 0
Published by solidairement - dans Evènements
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 15:05
Mai et Juin, la saison du vert: quelques recettes pour utiliser les fanes de légumes (tirées de la revue les 4 saisons du jardin bio, n°194 mai-juin 2012) et des livres « Je cuisine les fanes » et « les recettes du panier bio » paru aux éditions Terre Vivante.
je-cuisine-les-fanes   recettesdupanierbio.jpg
 
L’épluchage des fruits et légumes (à la condition qu’ils soient bio), nous prive de très précieux micro-nutriments (vitamines, minéraux, polyphénols….). Et pendant ce temps, nos poubelles débordent … L a solution : apprendre à cuisiner épluchures, fanes et trognons. Grâce aux 35 recettes de ce livre proposées par nos cuisiniers créatifs Amandine Geers et Olivier Degorce, vous combinerez économie, écologie et gastronomie ! Un vrai régal pour le palais et pour les yeux ! Et un cadeau pour la planète ! Que diriez-vous d’un carpaccio d’épluchures de courgettes, d’un
velouté de fanes de radis, de fajitas de poulet aux fanes de carottes et au cidre, d’un pesto de fanes ou d’un gâteau chocolat et fleurs de courgettes ? Au sommaire 6 entrées, 5 soupes, 12 plats et accompagnements ; 4 condiments et 8 desserts et boissons ! De nouvelles saveurs, des ingrédients inédits, des qualités nutritionnelles insoupçonnées. … « Je cuisine les fanes », une très jolie façon de réduire ses déchets ! Un livre qui devrait rapidement trouver sa place dans toutes les bonnes cuisines de France.
La plupart des fanes de légumes produits naturellement peuvent être consommées mais il faut éviter les fanes de tomates, de pommes de terre, aubergine, poivron et autres solanacées.
 
Recettes sur ce blog. 
D'autres recettes avec des fanes ?
 
Repost 0
Published by solidairement - dans Que faire avec ?
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 09:20

Comme l’été, l’épi, monnaie locale de la Lorraine belge, fait son entrée !

Invitation à Virton, le jeudi 21 juin à 11h

dans la Vallée de Rabais, à la Paillote Gaumaise,

1,rue du Bon Lieu, 6760 Virton, tél: +32(0)63 234349,

 

Bienvenue, aux représentants de la presse et à tous les artisans de la mise en oeuvre de l’Epi !

 

  • Conférence de presse
  • Présentation de l’épi par l’équipe de «l’épi Lorrain».
  • Découverte des billets.
  • Apéritif et fantaisies du terroir, fruit de la compétence de nos partenaires, producteurs et artisans.

Pensez et dépensez en épis du bon sens !

 

avec le soutien de la Fondation Roi Baudouin et de la Loterie Nationale

http://www.enepisdubonsens.eu/

«L’épi Lorrain» asbl, 27 rue de Virton 6769 Meix-dvt-Virton, tél: +32(0)63 583727

epi.PNG

Repost 0
Published by solidairement - dans Evènements
commenter cet article