Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Grosses légumes
  • Grosses légumes
  • : Abonné aux paniers ou curieux de légumes et de solidarité débrouillarde, tu trouveras sur ce blog des recettes simples et délicieuses pour cuisiner tes légumes ainsi que tout ce qu'il faut savoir sur la vie quotidienne des Grosses légumes!
  • Contact

Recettes Scoop It

Retrouvez nos délicieuses recettes de saison sur :

http://www.scoop.it/t/legumes-de-saison

17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 19:49

Recette tirée d'une brochure « les 30 recettes d

e petit déjeuner » de Nathalie Bruart (femmes d'aujourd'hui)

(préparation : 20 min, cuisson: 25 min)

 

Ingrédients pour 4 personnes: 500 gr de chair de potimarron non épluché, 2 c à s de miel toutes fleurs, 1 cà c de zeste de citron bio, 1 c à c de cannelle en poudre, 1 c à c de gingembre en poudre, ½ cà c de vanille en poudre, 300 g de maquée, 4 c à s de pistaches et noisettes concassées.

 

  1. Découpez le potimarron (ou les carottes) en morceaux et faites les cuire, 15 min, à la vapeur (ou jusqu'à ce que la chair soit tendre)

  2. Mixez la chaire de potimarron (ou de carottes) pour obtenir une purée fine.

  3. Versez cette purée dans une casserole à fonds épais avec le miel, le zeste de citron, la cannelle, le gingembre et la vanille.

  4. Faites cuire 10 min, à feu doux, en mélangeant. Retirez du feu.

  5. Servez la compote à température ambiante avec une belle cuillerée de maquée et un mélange de pistaches et de noix.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by solidairement - dans Recettes
commenter cet article
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 19:46

Recette tirée d'une brochure « les 30 recettes de petit déjeuner » de Nathalie Bruart (femmes d'aujourd'hui)

(préparation: 20 min, cuisson: 15 min, repos: 2H)

 

ingrédients: pour 12 pancakes: 70 g de beurre, 30 gr de beurre salé, 200 gr de farine, 1 c à s de levure, 2 pincée de sel de mer, 1 oeuf, 30 cl de lait battu, 150 gr de chou-rave, 120 gr de fromage à pâte semi ferme

  1. faites fondre 10g de beurre à feu doux. Retirez du feu. Réservez.

  2. Dans un saladier, mélanger la farine, la levure et le sel. Faites un puits

  3. Dans un autre saladier, battez l'oeuf, le lait et le beurre fondu refroidi. Versez ce mélange petit à petit dans le puits de farine en mélangeant pour obtenir une pâte homogène.

  4. Couvrez d'un film plastique et laissez reposer2H à température ambiante.

  5. Epluchez et râpez le chou rave (ou le céleri rave). Retirez la croûte de fromage et râpez le. Ajoutez le chou rave (ou le céleri rave) et le fromage à la pâte à pancake. Mélangez.

  6. Faites chauffer une noix de beurre dans une crêpière. Lorsque le beurre est chaud, déposez 1 emporte pièce dans la crêpière et versez 2 c à s de pâte dans l'emporte pièce. Poursuivez la cuisson 1 min, à feu doux avant de retirer l'emporte pièce

  7. Répétez l'opération en espaçant les pancakes dans la crêpière. Laissez cuire à feux doux jusqu'à ce que des bulles apparaissent à la surface des pancakes. Retournez-les et poursuivez la cuisson 2 min. Réservez au chaud et servez.

 

Repost 0
Published by solidairement - dans Recettes
commenter cet article
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 18:55

L'épi, la monnaie locale et complémentaire

 

Dans notre dernière gazette, nous avions présenté la naissance de l'épi, le 21 juin. Rappelons brièvement les objectifs principaux de cette nouvelle monnaie:

 

  • elle favorise l'économie locale. Etant valable uniquement dans une région (dans le cas présent: la Lorraine belge et la frontière française), elle favorise largement le recours à des commerçants, entreprises, producteurs, associations de la région et finalement contribue au développement local.

  • elle circule plus rapidement que l'euro et ne passe pas directement par les banques.

  • pour les particuliers, avec l'épi, c'est préférer acheter local plutôt que de recourir aux zones commerciales multinationales et grandes surfaces

 

Depuis 5 mois cela marche, les commerçants, producteurs et artisans sont de plus en plus nombreux à y adhérer.

Et vous, êtes-vous prêtEs à faire un peu de résistance à la grande finance et à acheter et dépenser local? Oui?

Soyons concrètEs:

- il y a les comptoirs de change, c'est le lieu où non seulement, vous pouvez avoir votre carte d'adhérentE (sans obligation) et convertir vos euros en épis. Il y en a déjà un certain nombre: à Arlon (Du tiers et du quart), Avioth en France (Centre de partage), à Chiny (Epi cerise), à Florenville (Dame Nature), à Gérouville (Café le paradise), à Han (Marché fermier), à Meix-dvt-Virton (Epicentre), à Villers-dvt-Orval (Mdviandes épicerie) et à Virton (Magasin Oxfam).

  • si j'habite la région d'Arlon, Anlier, Athus, Marbehan, Sampont, Toernich, je peux dépenser mes épis: à la halle de Han (marché fermier tous les vendredis de 17h à 20H), à la Ferme des bleuets à Longeau (rue Welschen, 101), chez Jean Paul Laurent à Arlon (le jardin potager biologique, rue Berger, 55), à La lettre écarlate à Arlon (rue du marché au beurre, 17), au Tiers et du quart à Arlon (librairie jeunesse, jouets et jeux, rue de Neufchâteau, 153), Maison Knopes à Arlon (grand place, 24), Optique Arnold à Arlon (grand rue, 15 et 23), à Sainte Marie (Etalle) Librairie

  • si j'habite la région de Bouillon, Chiny, Florenville et Herbeumont, je peux dépenser mes épis: au marché fermier à Chassepierre (les dimanches de 9.30 à 12H), au marché de Florenville (tous les premiers mercredis du mois ainsi qu'au petit marché fermier, tous les mercredis - sauf le premier du mois- de 16H30 à 19H), au marché fermier d'Orgéo (tous les samedis de 15à 18H30), à Watrinsart, fromagerie du Marronnier, à la boucherie Romain à Florenville, à l'Epi-cerise à Chiny, l'Epicerie MDV à Villers devant Orval, Chez Dame Nature (Diététique) à Florenville, au relais de Chassepierre (uniquement l'épicerie), à la Taverne du Randonneur à Herbeumont, à l'Espace Arduina (soins de beauté-pédicure) à Herbeumont,Textures (vêtements et artisanat) à Florenville, Club de la BD à Florenville, Le Paradis des livres à Florenville, la Librairie Wéry-Pérani à Florenville, la bijouterie Sindic à Florenville, Opthill (opticien) à Florenville, à la Crolire à Fontenoille (Ateliers peinture et céramique) et enfin le Centre culturel du beau canton pour tous ses spectacles.

  • Si j'habite la région de Virton, Meix-devant-Virton, Saint-Léger, je peux dépenser mes épis au marché de Virton (tous les vendredis matin auprès de nos producteurs), à la Ferme du Hayon et à la chèvrerie du Hayon à Sommethonne, chez Laurence Bodlet à Bleid (escargots), à la boucherie Maréchal à Gérouville, à celle de Meix-dvt-Virton (MDViandes), à l'Epicentre à Meix, chez Pascal François à Meix (miel), au Magasin du monde Oxfam à Virton, au Café Le Paradise à Gérouville, au Restaurant Entre nous à Virton, au Best of Kebab Gaume à Virton, à La Paillotte Gaumaise à Rabais, à l'Espace Coiffure à Meix, à l'Institut Sylvie B (soins de beauté), à l'asbl Jouvence à Sommethonne (Qi gong), à la menuiserie Copalbois à St Mard et enfin auprès de SCFG Comptabilité-Fisclalité à Meix

- pour les autres dépôts, tels que Marbay et Neufchâteau, il faut que vous vous référez à ce qui est le plus proche de chez vous ou de votre travail.

- La liste évolue continuellement, alors n'hésitez pas à consulter notre site www.enepisdubonsens.eu

 

Et surtout parlez en autour de vous, à vos proches, à votre commerçant ou artisan préféré. Plus on sera nombreux/ses, plus l'Epi voyagera.

dimanche 25 novembre 2012 a lieu à la Paillotte Gaumaise à Rabais la fête des porte-Epis

Programme de la journée:

  • 10H : assemblée générale extraordinaire de l'asbl l'Epi lorrain

  • 12H30 : buffet paysan (4 épis); réservation souhaitée par courriel à contact@enepisdubonsens.eu ou au n° de tél: 0488/47.29.78

  • 14h : jeux pour les petits, jeux financiers pour les grands

  • 16H30 : marché des producteurs; musique: scène ouverte (n'oubliez pas vos instruments préférés)

 

 

Et n'oubliez pas: adopter l’épi, c’est comme rouler à vélo pour aller chez le boulanger du coin alors que s’aligner sur l’euro, c’est monter dans un avion à réaction !!

 

Repost 0
Published by solidairement - dans Evènements
commenter cet article
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 18:52

Le réseau Solidairement: nouvelle initiative

 

Vous faites partie d’un réseau des « grosses légumes », qui relie producteurEs et consomm’acteurs/trices et qui permet 

aux premierEs de vivre de leurs différentes productions en les vendant sur place, et aux secondEs de bénéficier chaque semaine pendant 9 mois, d’un panier de légumes frais, locaux, de saison.

 

Depuis plusieurs mois, l’asbl Solidairement désire aller plus loin à savoir que les productions fermières locales autres que les légumes puissent être distribuées dans notre région.

A nouveau, les objectifs sont simples et clairs :

- pour les producteurEs fermiers, faire connaître leurs produits dans un plus grand espace géographique, et en vivre

- pour les consomm’acteurEs, pouvoir bénéficier de produits frais, locaux, de qualité et pour la plupart bios, en réduisant les déplacements.

 

Comment cela va marcher ?

 

C’est assez simple.

Vous allez recevoir un catalogue de produits fermiers (producteur, prix). Ensuite, vous passez commande.

Nous traitons votre commande et vous prévenons quand votre commande arrive dans votre dépôt (dans les mêmes horaires que pour les paniers).

 

Dès réception du catalogue,

Commandez par courriel :reseausolidairement@laposte.net

Mais si vous n’avez pas internet, pas de problème : un numéro de téléphone est à votre disposition : 0488/47.29.78

Une personne est engagée depuis peu pour ce travail, c’est Julie-Ambre Flauder, c’est à elle que vous devrez vous adresser.

Sachez encore qu’une camionnette fera le tour des producteurEs pour transporter les produits fermiers dans les meilleures conditions possibles d’hygiène.

Nous viendrons vous en parler au fur et à mesure du démarrage du réseau Solidairement.

Alors n’hésitez pas, laissez vous tenter par une alimentation saine et locale qui fait vivre les paysans de notre région.

Une belle manière solidaire et écologique de favoriser notre agriculture locale et de faire un pied de nez aux grandes surfaces.

Attention dans certains endroits, il existe une épicerie proche de chez vous qui fait partie de notre réseau et qui peut vous fournir les mêmes produits, n'hésitez pas à leur en parler (exemple: l'Epi-cerise à Chiny, l'Epicentre à Meix, et à Florenville: le petit marché fermier et Dame nature,...)

Repost 0
Published by solidairement - dans Evènements
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 16:37

novembre-2011-copie-1.jpg

 

 

 Agenda :

Tous les mercredis de 16h30 à 19h : Marché hebdomadaire de producteurs de la région

Dimanche 25 novembre :

assemblée générale extraordinaire de l'asbl l'Epi lorrain

 

 


 

Bonjour,

 

Et nous voici en automne avec des paniers bien garnis; c'est la fin des tomates,  poivrons et autres légumes d'été.

 

Place aux choux, radis, courges, scaroles, brocolis, sans oublier d'ici peu les lentilles de la Meurthe et Moselle, choucroute, pommes et poires de la Meuse et enfin les chicons - endives pour nos amiEs françaisEs.

 

Depuis la dernière gazette de juillet, beaucoup de courriels avec des recettes vous ont été envoyés.

 

Malgré une saison mitigée, les producteurEs sont toujours au rendez-vous et nous préparons la saison prochaine 2013-2014. Si vous avez apprécié certains légumes plus que d'autres, n'hésitez pas à nous le faire savoir.

 

Notre gazette 36 va se centrer sur deux initiatives nouvelles, l'Epi et le réseau solidairement.

 

 


Nouvelles recettes :

 

De nouvelles recettes sont régulièrement publiées ICI - www.scoop.it/t/legumes-de-saison

 

scoop-it-4 

 

Pour en savoir plus sur ce nouveau mode de classement des recettes, nous faire parvenir vos recettes, ... c'est par ici.

 

Et pour vous donner l'eau à la bouche, voici les quelques dernières recettes proposées  :    

 

 

Pancakes de chou-rave (ou céleri rave) au fromage *

 

Compote de potimarron (ou carottes) épicée *  

TERRINE DE RADIS NOIR BETTERAVE ET THON

Flan radis noir et betterave rouge

Radis noir et carotte en salade

Gratin de cardons tout simple

salade de betterave, radis noir et pamplemousse

Velouté léger de radis noir

Daïkon râpé au gingembre

radis blanc (ou daïkon) cuit au jus d’orange

Pickles rapides de daïkon à l’aigre-douce

Soupe vivante de daïkon et de courgettes

...

 

(et il y en a encore bien plus)

 

 

N'oubliez pas d'ajouter cette page à vos favoris ;-)

 

* Les 2 premières recettes sont tirées d'une brochure « les 30 recettes de petit déjeuner » de Nathalie Bruart (femmes d'aujourd'hui) 

 

Repost 0
Published by solidairement - dans Evènements
commenter cet article
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 15:45

Bonjour tout le monde,

 

Le premier Groupe d'Echange Fermier du réseau Solidairement s'installe à Florenville dans l'ancien Pavillon du tourisme situé sur la place Albert 1er sous forme d'un marché hebdomadaire de producteurs de la région.

 

à partir du mercredi 17 octobre, de 16h30 à 19 heures, tout le monde peut venir faire ses achats en légumes, fromages, miels, épices, confiserie, boulangerie bio... en provenance de la région (et en sachant qui produit quoi !).

 

Vous pourrez aussi régler vos achats en épis, la monnaie locale complémetnaire à l'euro dont Solidairement est un des membres fondateurs.

 

C'est donc dans la perspectivre du développement de l'agriculture paysanne régionale et de l'économie en direct avec ses circuits courts que nous essayons de continuer à promouvoir et à installer dans la durée dans un premier temps à Florenville, mais pourquoi pas dans les dépôts de paniers légumes qui ne sont pas tenus par un Groupement d'Achat Collectif (Virton, Anlier, Villers-la-Chèvre)...
Eh oui pourquoi pas ?
On peut en rêver et aussi en installer là où on le souhaite : tout est possible en restant lucide.

Qu'en dites vous ?

Alors rendez vous dès ce mercredi à Florenville et à très bientôt ailleurs.

 

Belle journée à tout le monde

Repost 0
Published by solidairement - dans Evènements
commenter cet article
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 08:23
septembre-2012.jpg
 
agenda :
 
Il va y avoir de la chicorée catalogne et des tomatillos au cours des prochaines semaines dans les paniers.
 
Nouveauté pour les recettes : Sccop-it : Une page à mettre dans vos favoris.
 
scoop-it-3.PNG
 
Pour trouver une recette avec un légume bien précis :
Le bouton "FILTER" vous permet de trouver toutes les recettes avec un légume.  Il suffit de cliquer sur le légume choisi.
scoop-it-2.PNG
Ce choix va progressivement augmenter.  ;-)
Pour nous proposer une recette trouvée sur internet :
Cliquer sur le bouton "suggest"
Une nouvelle fenêtre s'ouvre, remplir le champ "enter a link below" en y mettant votre lien puis cliquer sur le bouton bleu.
scoop-it-4bis.png
Automatiquement, se mettent le titre de la page, une photo, et une partie du texte.
Ensuite vous n'avez plus qu'à indiquer votre nom, votre mail et recopier le code puis n'oubliez pas de cliquer sur le bouton "SUGGEST"
scoop-it-5bis.png Cliquez sur les images pour les afficher en grand
 
Il est aussi toujours possible de nous envoyer un mail en utilisant le bouton "CONTACT" de notre blog.
Repost 0
Published by solidairement - dans Evènements
commenter cet article
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 11:02
Repost 0
Published by solidairement - dans Evènements
commenter cet article
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 11:38

Solidairement Asbl

27 rue de Virton

B – 6769 Meix-devant-Virton

00 32 (0)63/57 88 77

001-5234238-97 BIC : GEBABEBB et IBAN : BE 54-0015-2342-3897 

Centre d’Animation Globale du Luxembourg 

1 rue Camille Joset

B - 6730 Rossignol

  00 32 (0)61 27 03 67 asbl.cagl@laposte.net

 

Gazette d’info 35

juillet 2012

lesgrosseslegumes@laposte.net                

       http://grosses.legumes.over-blog.com

Ca y est l'Épi  est là

« Pensez et dépensez en Épis du bon sens »

 

Bonjour,

Ah quel printemps : la pluie, le froid, les orages, la grêle. Rien ne nous est épargné, rien n'est épargné non plus aux maraîchers du réseau. Dur, dur, il faut bien l'admettre, c'est pas la joie. Les épinards n'ont pas poussé à certains endroits, les courgettes avortent, les haricots pointent à peine le bout de leur nez et les cerises qui nous ont bien aidé l'an dernier ont soit été grillées par le gel, soit éclatent à cause de la pluie. Nous essayons de faire pour le mieux et sommes obligés de compléter vos paniers en allant chez un grossiste bio. Patrick qui a la responsabilité de la composition des paniers s'évertue à prendre des légumes les plus locaux possible.

Bon, alors que nous rédigeons cette gazette, le soleil est enfin présent et tant mieux.

Le 21 juin l'Épi  a été lancé après un travail de plus d'un an et cette gazette va essayer de vous expliquer ce que c'est.

Et aussi les prochaines visites de producteurs, le marché d’été des producteurs à Florenville, une expo à Herbeumont et des rencontres d’objecteurs de croissance à Rossignol.

 

 

 

L'Épi, une monnaie locale et complémentaire 

 

Pourquoi mettre en route une monnaie locale?

 

L'épi  est créé par un groupe de citoyens qui désire modestement contribuer à une économie plus juste, plus durable et plus locale.

Une monnaie locale, telle que l'Épi  a bien des avantages. Citons en quelques-uns : 

elle favorise l'économie locale. Étant valable uniquement dans une région (dans le cas présent: la Lorraine belge et son pendant français), elle favorise largement le recours à des commerçants, entreprises, producteurs, associations de la région et finalement contribue au développement local.

elle diminue l'empreinte écologique car réduit les transports de marchandises inter-régions.

elle circule plus rapidement que l'euro et ne passe pas directement par les banques.

Elle évite à une population donnée de subir les effets d'une crise qui se passe ailleurs puisqu'elle permet à celle-ci de subvenir à ses besoins élémentaires : nourriture, services, etc…

Pour les particuliers, l’Épi peut servir à relocaliser leurs échanges: préférer acheter local plutôt que de recourir aux zones commerciales multinationales.

 

Alors comment cela marche-t-il pour moi qui suis consommateurE?

 

En fait, ce n'est pas du tout compliqué. Si vous avez envie de faire un peu  de résistance à la finance mondiale et d’encourager les échanges locaux, il vous suffit de :

de prendre dans un comptoir de change, une carte d'adhésion à l'Épi lorrain (pour 5 euros valable pour les 12 mois qui suivent),

de recevoir l’annuaire des producteurs et autres prestataires acceptant l’Épi,

de changer vos euros contre des magots de 20, 50 ou 100 Épis,

de vous rendre chez un prestataire et faire vos achats.

 

Le lieu central du réseau, le Centr’Épi, se trouve à Meix-devant-Virton dans les locaux occupés par l’ Épicentre.

Huit comptoirs de change fonctionnent actuellement dans notre région transfrontalière rurale : à Chiny (Epi-Cerise), à Florenville (Dame Nature), à Gérouville (Café le Paradise), à Han (Halle de Han), à Villers-devant-Orval (Mdviandes épicerie), à Fontenoille, à Avioth en France (Centre de partage), et à Virton (Magasin Oxfam). 

D'autres comptoirs se précisent notamment dans la région d’Arlon, Habay et Aubange.

 

Une autre manière de se procurer des Épis pour les abonnés des Grosses légumes

 

Nous pouvons aussi vous procurer cette carte et des Épis dans votre dépôt légumes. Vous envoyez un courriel à Julie-Ambre à l’adresse suivante :

(contact@enepisdubonsens.eu).

 

Remarque : vous avez également la possibilité de recevoir chaque mois la même somme d’Épis préparée à l’avance dans votre comptoir de change ou dépôt de légumes. Pour cela il vous suffit de demander un virement d’ordre permanent. Quel est l’avantage ? 

Pour vous, d’avoir chaque mois une somme déterminée en Épis et ainsi d’être un acteur engagé dans sa circulation.

Pour l’asbl l’Épi Lorrain, d’avoir l’assurance que les Épis circulent. En effet, le virement d’ordre permanent permet de dépasser la simple utilisation ponctuelle de l’Épi et d’en faire une monnaie locale complémentaire à l’euro qui circule efficacement.

Bien sûr, à tout moment vous pouvez demander l’arrêt du virement d’ordre permanent.

Nos références bancaires pour un virement d’ordre permanent à la banque Triodos :

BIC : TRIOBEBB

IBAN : BE58 5230 4381 5379

N’oubliez pas d’indiquer à quel comptoir de change ou dépôt vous souhaitez récupérer vos Épis.

 

Une fois que j'ai mes épis dans mon portefeuille, je peux aller chez des producteurEs, des commercantEs et artisans, … qui disent oui à l'épi. En principe, ils ont un autocollant sur leur vitrine pour vous informer.

Où puis-je avoir la liste de ces prestataires ? La liste ne fait que s'allonger au fil des jours. Vous pouvez la consulter sur le blog de l'épi: http:/www.enepisdubonsens.eu, rubrique « annuaire des prestataires » Si vous n'avez pas internet, nous mettons à votre disposition la version papier du catalogue. Vu l'évolution de celle-ci, n'hésitez pas à nous la redemander régulièrement.

Nous ne sommes pas nombreusEs à l'ASBL l’Épi lorrain et sommes bénévoles. Nous avons besoin de vous : pour être adhérentEs mais aussi pour en parler autour de vous. N'hésitez pas à nous renseigner des prestataires à rencontrer.

 

D'autres questions en vrac:

 

les billets ont été imprimés avec le soutien de la Province du Luxembourg. Une monnaie locale comme l’Épi rentre dans les objectifs de la « déclaration de politique régionale wallonne 2009-2014 ». L'asbl l’Épi  lorrain est soutenue par la Fondation Roi Baudouin.

Quelle différence avec l'euro ? Contrairement à la monnaie unique qui sert à tout, l’Épi  ne vise qu’un objectif : renforcer les échanges locaux (elle ne permet pas de spéculer). Cela veut aussi dire qu’il n’y a pas d’argent à gagner avec l’Épi !! Pas de spéculation !! L’épi est éthique, les prestataires sont en accord avec une charte de l’asbl l’Épi lorrain. Les produits et services  payables en Épi répondent aux besoins essentiels de la vie (alimentation, logement, soins du corps, culture, …)

Enfin, il n’existe pas encore d’épi électronique mais c’est en projet : et dans ce cas, vous pourrez payer votre panier légumes en Épi … Mais patience !

 

 

Adopter l’Épi, c’est comme rouler à vélo pour aller chez le boulanger du coin alors que s’aligner sur l’euro, c’est monter dans un avion à réaction !!

 

Autres infos        

nouveau

Les producteurs des Grosses légumes sur le marché de producteurs et artisans de Florenville : en juillet et août tous les mercredis entre 8 et 13 heures sur la place Albert 1er, à coté de l’ancien pavillon du tourisme. Avec les fermes du Marronnier et du Hayon (fromages de vache et chèvre, huile de colza…), les confitures, vinaigres et huiles d’Un brin de Campagne et une dizaine d’autres producteurs (dont la plupart acceptent l’ Épi !!!!

 

 

Le système de garantie participative:

Samedi 23 juin s'est déroulée la première visite de garantie participative. Nous étions une bonne dizaine de personnes autour de Viviane Bay et de Jean Marie Gaussin. Le soleil était même de la partie.

Mais il manquait des abonnéEs malheureusement.

 

 

 

Serez-vous avec nous pour la prochaine visite?

Celle-ci se déroulera le mardi 10 juillet

le matin à 10H chez Florent Paulais (rue d'en haut, 26 à 08200 Illy, tél: 0033/06 24  00 27 84): ce sont les abonnéEs des dépôts de Bouillon et d'Herbeumont

l'après-midi à 14H chez José Arnould (rue les rouge eaux, 3 à St Médard, 061/41.50.24) avec les abonnéEs des dépôts de Marbay et Verlaine.

Mais rappelons que si vous n'êtes pas de ces dépôts vous êtes les bienvenuEs. Possibilité de covoiturage. 

 

La suivante se passera le mardi 24 juille en Meuse chez Laurent Tona à Herbeuville (à coté de Verdun et Fresnes en Woëvre) à 10 heures et à 14h30 aux Jardins de Villers (à Mont Villers, commune de Bonzée).

 

Plus de renseignements dans quelques jours dans votre boite mail ou dans votre panier

 

Autres infos 

 

 

Bonjour,

 

ci-joint l'invitation pour l'exposition à la chapelle St-Roch, exposition de Laurent Berbach  (elbe).

La pièce exposée a été créée pour le superbe lieu qu'est la chapelle Saint-Roch.

Elle s'intitule " Le gisant d'Herbeumont".

 

Une exposition très différente des deux installations précédentes mais qui fait aussi référence à l'histoire d'Herbeumont: la grande peste (origine de la chapelle), la guerre 14-18, le tombeau du chevalier,.... ." L'être humain face à sa destinée"

 

Au plaisir de vous acceuillir nombreux.

 

 

Merci de faire suivre à vos contacts.

 

A bientôt,

Sylviane Dufour et Dominique Marx

 

Septièmes (F)estives, rencontre transfrontalière des objecteurs de croissance, Rossignol du 23 au 26 août 2012.

 

Pour la première fois, la rencontre transfrontalière des objecteurs de croissance (principalement francophones) aura lieu en Belgique, à Rossignol,après six éditions en France : Saint-Nolff, Morbihan (2006), Royère de Vassivières, Creuse (2007), Rochejean, Doubs (2008), Notre-Dame des Landes, Loire-Atlantique (2009), Marlhes, Loire (2010), Moissac, Tarn-et-Garonne (2011). 

Pendant ces journées sont prévues des tables rondes, des ateliers du cinéma, desexpos, des films, des balades et même en soirée, des jams sessions

Pour toutes info , allez sur le site car nous ne saurions pas énumérer tout. Un programme bien fourni et très intéressant.

www.les-oc.info/festives-2012

Repost 0
Published by solidairement - dans Gazettes
commenter cet article
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 11:37

Solidairement Asbl

27 rue de Virton

B – 6769 Meix-devant-Virton

00 32 (0)63/57 88 77

001-5234238-97 BIC : GEBABEBB et IBAN : BE 54-0015-2342-3897 

Centre d’Animation Globale du Luxembourg 

1 rue Camille Joset

B - 6730 Rossignol

  00 32 (0)61 27 03 67 asbl.cagl@laposte.net

 

 

Gazette d’info 34

juin 2012

lesgrosseslegumes@laposte.net                

       http://grosses.legumes.over-blog.com

Ici, on entend les légumes rigoler !

 

 

 

Et on cuisine les fanes des légumes !!

 

Bonjour à toutEs,

 

Et nous voilà déjà presque à la fin des demi-paniers puisqu’à partir du 15 juin, des paniers pleins arrivent. Espérons que le temps va s’améliorer car le froid et la pluie ont mis quelques récoltes à mal ou en retard. Au niveau des fruits qu’on propose en commande, c’est encore pire (cerises, pêches,…). Hou là là c’est pas la joie !

 

Bon mais par cette gazette 34, on aimerait vous parler de notre système pour des légumes cultivés sainement : un système de garantie participative.

 

Le système de garantie participative, 

kesek’ça encore pour un machin ? 

 

C’est quoi la SGP ?

 

En fait, quand vous allez dans les grandes surfaces de notre région transfrontalière, vous avez des tas de certifications  bio : AB, Certisys, Ecocert,… dont l’intérêt est directement lié au développement quasi-industriel des produits bio liés à la grande distribution.

Et nous avons préféré ne pas nous faire allié de l’agro-business bio ou pas et mettre en place notre propre système de certification : le système de garantie participative. Nous ne l’avons inventé, Nature et Progrès au milieu des années 60 l’avait déjà conçu comme  un contrôle participatif réalisé par des commissions de producteurs, consommateurs et transformateurs, avec des principes que l’on retrouve dans la charte des grosses légumes : refus des produits de synthèse, traitements naturels, diversification et rotation des cultures, autonomie des exploitations, énergies renouvelables, défense de la petite paysannerie, biodiversité, semences paysannes, souveraineté alimentaire… avec la vente des produits assurée par des marchés locaux, foires et groupements d’achats.

 

Il y a bio et bio, non ?

 

« -Sur le seul chemin qui mène à leur lopin de terre, des indiens de Colombie se heurtent à des gardes armés qui leur barrent la route…la voie d’accès est devenue privée donc interdite, parce que, de part et d’autre, des terres  produisant de l’huile de palme sont devenues la propriété du groupe DAABON Savez-vous qu’une partie de ces récoltes est « bio » certifiée par Ecocert* ?

 

-Sous les mers de plastic en Andalousie qui attirent irrésistiblement  une main d’œuvre exploitable à souhait, venue  d’Afrique noire sans papier, savez-vous qu’il y a des cultures de tomates et de fraises « bio » certifiées ?

 

-Au Brésil, vingt mille hectares de canne à sucre bio appartiennent à un seul propriétaire.

- En France, une coopérative  du  Lot-et-Garonne, organisait une journée « découverte » dans des élevages intensifs de… poulets «bio».Pour approvisionner la grande distribution et la restauration collective, les puissantes coopératives agricoles, liées aux grandes firmes de l’industrie agroalimentaire, produisent jusqu’à soixante-quinze mille poulets de chair bio à l’année par poulailler »

Le label « bio » européen en est arrivé à protéger l’agriculture industrielle bio et ses entreprises de transformation. Leurs pratiques sont les mêmes que dans l’industrie de l’agro-alimentaire conventionnelle, simplement les intrants sont différents. Ils sont acceptés et contrôlés par une société privée à qui l’Etat concerné a confié la tâche de contrôler…

 

Alors, c’est quoi concrètement ce machin ?

 

Eh bien c’est simple. Chaque année (et le réseau en est à sa 3ème année de SGP), chaque producteur du réseau reçoit chez lui pendant une demie journée des abonnéEs, des producteurs et des membres des asbl. 

Chaque abonnéE peut y venir et poser toutes ses questions et interrogations.

Un dépôt est plus spécialement proposé pour chaque demie journée de rencontre. On essaye de choisir le dépôt le plus près du producteur qui reçoit la visite. Mais rien ne vous empêche de venir à la visite que vous avez envie et de rester la journée entière. Tous les producteurs peuvent aussi participer et à chaque fois, 2 d’entre eux acceptent de venir visiter leurs collègues.

 

Mais finalement c’est une sorte de flicage de producteurs par d’autres producteurs et des consommateurEs qui n’y connaissent rien ?

Non pas du tout.

Le but de cette visite est de voir, expliquer, comprendre comment les légumes sont produits, notamment par rapport à la charte des Grosses légumes. C’est aussi l’occasion d’échanger sur les techniques et les savoirs utilisés et leur éventuelle adéquation chez d’autres producteurs (et pourquoi pas dans le jardin des abonnés présents). C’est surtout une occasion d’échanges en toute confiance.

Ca se passe dans une ambiance bien sympa, on rit beaucoup, on apprend à se connaître, mais aussi les conseils échangés servent à chacunE d’entre nous et pourquoi pas dans nos petits jardins ? 

Comme l’a dit si bien Marc V à propos des légumes de Raphaël, l’an dernier :

« ici, on entend les légumes rigoler »

 Et ne croyez pas que vous n’allez rien comprendre, non pas du tout. Le langage est simple, on est dans les champs, près des légumes, on regarde, on sent, on pose des questions, on passe une journée dans un milieu que beaucoup d’entre nous ne connaissent pas mais qu’est ce que ça fait du bien.

 

A la suite de cette visite, le réseau établit une fiche de visites comprenant ce qui a été vu, discuté, interrogé et répondu dans un rapport (qui a le même contenu de base pour tous les producteurs).

 

 Nous pensons qu’avec le SGP mis en place, la confiance entre toutes les parties du réseau est établie et nous fait progresser dans un fonctionnement plus coopératif.

 

 

Concrètement, la première visite se fait samedi 23 juin, le matin chez Viviane Bay et l’après midi, chez Jean Marie Gaussin ce sont les dépôts de Bouillon, Rienne et Bièvre qui sont invités. Mais si vous en avez envie et que vous appartenez à un autre dépôt, venez y !

 

Le programme

Rendez-vous à 10 heures devant l’hôtel restaurant « le ry d’Ave » 5 Sourd d’Ave,  situé au carrefour des routes nationales 86 et 94, entre Wellin et Han-sur-Lesse 

Autoroute E411 Bruxelles - Luxembourg

Sortie 23 : suivre direction Han-sur-Lesse sur 1 km.

 

Nous rejoindrons les champs de Viviane, leur visite terminée nous allons à Rienne où sont situées ses serres et où elle vit avec Serge André (3 rue Léon Demars) avant de rejoindre Carlsbourg (30 rue des soquettes) pour y rencontrer Jean Marie Gaussin vers 14h30 et se rendre sur son terrain de maraîchage.

 

Viviane Bay et Jean Marie Gaussin dans le réseau des Grosses légumes

 

Viviane Bay est arrivée dans le réseau dès la première année.  Il y a quelques années, elle travaillait avec son mari, Serge André, pépiniériste, pour cultiver des fleurs séchées. A l’heure actuelle, elle cultive seulement des légumes et des plantes aromatiques. C’est aussi Viviane qui tient le dépôt de Rienne (chez elle) et tout en fournissant principalement en légumes les autres dépôts de Bouillon et de Bièvre (avec Florent Paulais et Jean Marie Gaussin).

Que cultive Viviane pour les grosses légumes ? C’est très varié : des épinards, des pois, des haricots, de la tétragone, des tomates, du maïs, des topinambours, du cresson, des radis, des échalotes,… Bref, Viviane aime la diversité.

 

Jean Marie Gaussin  est fils d’agriculteurs: sur les 9 enfants que compte  la famille, 7 sont paysans !

Jean Marie a un élevage laitier de vaches montbéliardes, à certaines  périodes, il a porté du lait dans les écoles. La reconversion en bio est achevée depuis mars 2012. Jean-Marie apprécie que toute sa récolte soit vendue d’avance, il trouve qu’il est mieux payé pour le travail avec les légumes que pour les céréales. 

Jean Marie cultive cette année pour les grosses légumes des carottes, des pois mangetout, du cerfeuil, des poireaux, du céleri et du persil.

 

 

 

 

 

Ici visite de garantie participative chez Viviane en 2010.

 

 

 

La prochaine visite de SGP se déroulera le mardi 10 juillet chez Florent Paulais (Illy) et José Arnould (Saint Médard), avec les dépôts de Marbay, Bouillon, Herbeumont et Verlaine.

 

 

Et on cuisine les fanes des légumes !!

Mai et Juin, la saison du vert: quelques recettes pour utiliser les fanes de légumes (tirées de la revue les 4 saisons du jardin bio, n°194 mai-juin 2012) et des livres « Je cuisine les fanes » et « les recettes du panier bio » paru aux éditions Terre Vivante. 

 

Samossas

Ingrédients pour 4 personnes: Pour la pâte: 200 gr farine d'épeautre, ½ c. à café de sel, 1c. À café de menthe séchée, 1 jaune d'oeuf battu avec un peu d'eau

Pour la farce: les fanes d'une botte de navets ou de radis, des fanes d'une botte de carottes, des queues de persil, 150 gr de petits pois écossés, une poignée de cacahuètes broyées, sel et poivre.

Dans un saladier, mélangez farine, sel et menthe. Ajoutez de l'eau pour obtenir une pâte. Malaxez quelques secondes et formez une boule Laissez reposer. Lavez les fanes, les égoutter. Faites les cuire avec les petits pois dans une poêle, à couvert, et à feu très doux, pendant à peine 5 minutes. Mixez le tout dans un robot et incorporez les cacahuètes broyées. Salez et poivrez. 

Sur un plan de travail fariné, étalez la pâte. Découpez des cercles à l'aide d'un emporte pièce. Déposez 1 cuillerée de farce au centre de chaque cercle et refermez en repliant la pâte. Scellez les bords en appuyant avec la pointe d'un couteau. Badigeonnez au pinceau chaque samossa de jaune d'oeuf battu. Faites cuire dans un four préchauffé thermostat7(15 à 20 min). Servez accompagnés d'une sauce au yaourt battu avec un peu de menthe.

 

Velouté de cosses de fèves

Pour 4 personnes:  400 à 500 gr de cosses de fèves, 3 oignons en botte, 2 c.à soupe d'huile d'olive, Thym frais, 1 gousse d'ail, 100ml de crème végétale (ou crème fraîche), Sel et poivre

Coupez les cosses en morceaux et faites les cuire dans une casserole d'eau pendant 15 min. Egouttez-les. Dans la casserole, faites revenir les oignons et leurs fabnes (tiges) avec l'huile d'olive pendant 3 min. Ajoutez les cosses de fève, le thym effeullé, la gousse d'ail épluchée, et 700 ml d'eau. Laissez cuire 10 à 15 min. Salez et poivrez. Mixez avec la crème. Vous pouvez ajouter un fenouil à ce velouté ou d'autres légumes.

 

Galettes de fanes de carottes

Ingrédients pour 10 à 15 petites galettes: un grand bol de fanes de carottes

Pour la pâte: 1 petit verre de flocons de pois chiches (ou azukis, ou lentilles), 1 petit verre de lait de soja, 1 gros oeuf, 2 gousses d'ail, 2 oignons fanes, 2 c. à soupe d'huile d'olive, 1 c. à café de cumin, sel et poivre.

Lavez les fanes. Débarrassez-les des grandes tiges dures et ciselez les feuilles aux ciseaux. Dans un saladier, battez l'oeuf énergiquement avec l'huile d'olive, le sel, le poivre, et le cumin. Ajoutez le lait, les pois chiches (ou lentilles), les fanes ciselées, les gousses d'ail épluchées, dégermées et pressées et l'oignon émincé. On obtient quelque chose qui n'est ni homogène, ni liquide mais qui tiendra à la cuisson grâce à l'oeuf. Huilez une poêle légèrement. Déposez 3 ou 4 c. à soupe de pâte et aplatissez légèrement. Attendez que le fond soit bien cuit avant d'essayer de retourner les galettes. Laissez cuire environ 3 à 4 min de chaque côté. Faites cuire toutes les galettes. Dégustez chaud ou froid avec une salade.

Vous pouvez essayer avec toutes sortes de légumineuses ou des céréales (quinoa, riz,...)

 

 

 

La fine équipe des Grosses légumes

Repost 0
Published by solidairement - dans Gazettes
commenter cet article