Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Grosses légumes
  • Grosses légumes
  • : Abonné aux paniers ou curieux de légumes et de solidarité débrouillarde, tu trouveras sur ce blog des recettes simples et délicieuses pour cuisiner tes légumes ainsi que tout ce qu'il faut savoir sur la vie quotidienne des Grosses légumes!
  • Contact

Recettes Scoop It

Retrouvez nos délicieuses recettes de saison sur :

http://www.scoop.it/t/legumes-de-saison

/ / /

Dans le réseau des Grosses légumes chacun s'engage à son niveau : les mangeurs, les producteurs et les associations.

 

 

   1) Engagement du mangeur abonné 

 

Chaque abonné vient chercher son panier, chaque semaine, au lieu de dépôt qu’il a

choisi  dans le créneau horaire défini et envoyé en début de saison.

Les abonnés « mangeurs » sont priés d’amener avec eux un contenant pour emporter

leurs légumes hebdomadaires.

 

Le système tient par l’engagement de 9 mois et demi (41 semaines), permettant le

prépaiement des légumes aux producteurs.

 

Durant les absences ou les vacances, l’abonné peut donner ou vendre son panier à son

entourage ou famille qui viendra le chercher au dépôt (éventuellement dans un autre lieu

de dépôt si les asbl sont prévenues à l’avance).

 

Si une raison majeure nécessite la rupture d’un abonnement, l’abonné essaie de trouver

un remplaçant.

 

L’abonné s’engage obligatoirement pour 39 paniers pleins étalés sur 41 semaines

(mi-mai à fin février), les quatre premiers paniers, de la mi-mai à la mi-juin,

sont des demi-paniers de légumes primeurs (soit l’équivalent de deux paniers pleins

sur quatre semaines).

 

Chaque panier coûte 17€ par semaine en moyenne sur la saison.

Les abonnés choisissent librement en fonction de leurs revenus et charges,

le montant de leur abonnement : 16, 17 ou 18 euros par semaine.

Ils s’engagent à verser la totalité de la somme pour la saison au 31 décembre 2013,

en une ou plusieurs fois (par mois ou trimestre).

Ces conditions s’appliquent de la même manière pour les abonnés aux petits paniers mis

en place pour la saison 5.

Le prix de l’abonnement du petit panier est de 11 euros par semaine.

 

Les travailleurs des asbl ne souhaitent plus devoir trouver systématiquement des légumes

de remplacement quand les productions du réseau font défaut…

Par contre ils s’engagent à compenser les manques dans les semaines qui suivent.

 

La formule d’abonnement ne se résume pas à vendre des paniers de légumes,

elle concrétise un soutien aux producteurs qui, de leur côté, s’engagent à respecter

leur contrat de production en vue de fournir un panier de 6 légumes hebdomadairement.

 

Les mangeurs acceptent de partager les risques et succès avec l’agriculteur

(aléas climatiques, ravageurs, champignons) ce qui signifie que le panier ne sera,

éventuellement, pas complet (mais les abonnés connaîtront via la gazette

la raison du manque).

 

Les mangeurs ont pris connaissance de la charte du réseau et l’acceptent ;

De même, ils ont pris connaissance du  « système de garantie participative » et sont

invités, dans la mesure de leur possibilité, à participer à l’une ou l’autre des visites

organisées au fil de l’année.

En juin, un calendrier des visites du « système de garantie  participative » est proposé à

chaque dépôt.

 

 

2) Engagement du maraîcher producteur

 

 Le(a)  sous-signé(e)………………………………………………… produisant des légumes à  ………………………

n°tva :……………………………s’engage

 

  

Techniquement

à fournir des légumes de qualité, frais, de saison, et provenant de sa culture à « Solidairement » pour que cette asbl les répartisse entre  les différents groupements et dépôts

à souscrire aux exigences de la charte du réseau qu’il a signée.

à participer aux visites de la « certification participative » et aux formations au cas où les circonstances l’obligeraient à contrevenir aux engagements pris, il s’engage à en informer «Solidairement» qui transmettra.

au cas où un producteur ne peut répondre à son contrat par manque de production, il s’engage à trouver lui-même une solution avec les asbl et ce dans le respect de la charte.

à stocker lui-même les légumes de conservation durant l’hiver

 

Financièrement

à rétrocéder 5% de sa recette globale annuelle en vue de l’achat d’une camionnette dont l’ensemble des producteurs deviendra propriétaire.

à participer à la fixation du prix des légumes lors de réunions et à se tenir aux prix fixés

à accepter le pré-paiement qui justifie les paiements à l’avance des abonnés

à fournir les factures à chaque livraison afin que la comptabilité soit suivie régulièrement et hebdomadairement, et à remplir avec le descriptif de la livraison de la semaine le carnet (avec duplicata) qui reste au local du réseau

 

Préalablement à la première réunion d’automne des producteurs durant laquelle on décide des répartitions des légumes et des quantités à fournir

à envoyer à l’asbl une liste des légumes que vous aimeriez cultiver la saison suivante (parce que rentrant bien dans vos plans de culture) ainsi que les quantités que vous croyez pouvoir fournir au réseau.

 

Associativement

 

- à organiser la visite de son exploitation pour la certification participative

- à suivre les conseils et propositions du comité de pilotage appelé les « énormes légumes » dont éventuellement il fera partie

- à prévenir « Solidairement » des dégâts ou échecs des récoltes au fur et à mesure qu’ils apparaissent.


Pour sa fiabilité, le réseau a besoin de producteurs qui acceptent de collaborer, de s'impliquer et de progresser. 
Pour les producteurs qui respectent leur contrat jusqu'à 75% de la production contractuelle*, s'ils le désirent, leur production pour le réseau peut être augmentée, l’année suivante
Par contre, pour les producteurs qui n'ont pas respecté leur contrat au cours de l'année écoulée :
1) Une participation responsable et régulière est souhaitée à notreauto-formation, aux réunions et auxvisites participatives afin d'encourager la dynamique collective du réseau.
2) Afin d'avoir un objectif réaliste, atteignable, le comité des « énormes légumes » se verra dans l'obligation de diminuer leur production.
Par exemple, si un légume n'est pas semé à temps, ce légume peut être confié un autre producteur pour éviter au réseau de manquer de ce légume plus tard dans la saison.
3) Pour aider ces producteurs à améliorer leur façon de travailler, des visites supplémentaires seront organisées sur leur terrain.
4) Un cahier de "suivi de culture" et/ou des "fiches de culture**" seront obligatoires avec date des commandes, livraison, semis, désherbage, ...
5) Si ces conditions ne sont pas honorées, étant donné tous les désagréments occasionnés au fonctionnement collectif du réseau (tant au point de vue technique, qu'administratif, ...) des mesures allant d'elles-mêmes jusqu'à l'exclusion s'imposeront.

* 75% de la production contractuelle car il est généralement admis que 25% de la production dépend des aléas climatiques ou autres
** fiches de cultures : voir en journée de formation les projets de fiches de culture par légume.  Ces fiches jouent un rôle de mémoire collective et peuvent servir d'aide pour les années suivantes.

 

3) Engagement des asbl «Solidairement» et « Cagl »

 

 

- Solidairement asbl et le Cagl, sont intermédiaires entre d’une part l’ensemble des groupements de mangeurs et d’autre part les producteurs.

Cette intervention est due  à 2 spécificités de notre région :

- aucun maraîcher ne peut fournir seul l’ensemble des variétés de légumes nécessaires à la réalisation des paniers.

- l’éparpillement géographique des groupements de mangeurs nécessiterait de nombreux voyages individuels inutiles.

 

« Solidairement » s’engage, avec le soutien et l’aide du Cagl :  

- à répartir et à acheminer hebdomadairement à chaque groupement les caisses de légumes provenant des divers maraîchers.

- à évaluer l’année écoulée.

- à organiser les négociations avec les producteurs en chaque fin d’année, les prévoir pour l’année suivante le prix moyen du panier, les modalités de l’abonnement et le prix de chaque légume

- à organiser des réunions exceptionnelles en cas de coup dur (grêle, sécheresse, maladie ou accident du producteur…)

- à organiser des réflexions sur le maintien de l’agriculture paysanne, sur la manière de manger et de cuisiner  (recettes, cours de cuisine, films, conférences, travail en réseau,…).

- à organiser des visites annuelles chez les producteurs (avec ou sans chantier de travail).

- à travailler à l’évolution du statut juridique de la structure.

- à mettre en place un comité de pilotage : « les énormes légumes », composé de représentants des 3 parties et chargé de repérer les problèmes liés à l’activité et d’y remédier par des conseils et propositions. Le conseil fournit un bilan par trimestre.

- à avoir un recours le plus limité possible, aux grossistes en légumes bio

-à veiller à ce que le petit carnet qui se trouvera au local des livraisons soit bien rempli (carnet avec duplicata), de même que celui qui reste dans la camionnette.

A quoi on s'engage ?

Partager cette page

Repost 0
Published by