Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Grosses légumes
  • Grosses légumes
  • : Abonné aux paniers ou curieux de légumes et de solidarité débrouillarde, tu trouveras sur ce blog des recettes simples et délicieuses pour cuisiner tes légumes ainsi que tout ce qu'il faut savoir sur la vie quotidienne des Grosses légumes!
  • Contact

Recettes Scoop It

Retrouvez nos délicieuses recettes de saison sur :

http://www.scoop.it/t/legumes-de-saison

/ / /

Année V des grosses légumes 

 

Système de Garantie Participative

Les paysans et les mangeurs, ensemble pour un réseau solidaire et soutenable.

 

Le système de garantie participative (sgp), kesek’ça encore pour un machin ? 

Rappelons que « Les Grosses Légumes » est un réseau qui associe des mangeurs et des

paysans locaux dont l’objectif est de conserver des fermes de proximité dans une logique

d’agriculture paysanne, c'est-à-dire la plus libre, juste, solidaire et « verte » possible.

 

Il s’organise en s’appuyant sur une charte cosignée par les membres du réseau :

http://grosses.legumes.over-blog.com/page-2581566.html

Un des principaux atouts de ce concept est qu’il offre l’opportunité à des producteurs et à

des citoyens de cheminer ensemble, en (re)découvrant les bienfaits et caprices de la nature.

Le sgp demande de la confiance entre les partenaires, de la transparence sur les pratiques

et une volonté d’entrer dans un processus d’apprentissage et de coopération.

L’objectif est d’accompagner vers le respect de la charte,

Rendez-vous sur http://grosses.legumes.over-blog.com/page-2581582.html pour de plus

amples explications.

Pour tisser le lien qui lie le mangeur avec celui qui le nourrit, nous vous invitons aux visites

de garantie participative de la saison V des Grosses Légumes dont voici le calendrier :

 

date

Heure

producteur

adresse

samedi 6 juillet

10 h 00

David Hypolite

54150 avril (France)

samedi 13 juillet

10 h 00

Marc Vanoverschelde

Sommethonne

samedi 13 juillet

14 h 00

Sophie Carlier

 Villers dvt Orval

samedi 13 juillet

16 h 00

Luc De Cuyper

 Villers dvt Orval

lundi 22 juillet

10 h 30

David Malhomme

 08250 fléville (France)

lundi 22 juillet

14 h 00

Stéphane François

 08250 fléville (France)

samedi 10 août

10 h 00

Marc  Dolisy

Habay la Vieille

samedi 10 août

14 h 00

Isabelle Dolisy

Habay la Vieille

lundi 19 août

09 h 00

Jean-Marie Gaussin

Carlsbourg

lundi 19 août

10 h 30

Florent Gailly

Paliseul

lundi 19 août

14 h 30

Viviane Bay

Rienne

samedi 24 août

10 h 00

Raphael Paquet

Les Fossés

samedi 24 août

14 h 00

Jean-François Depienne

Viville

samedi 31 août

10 h 30

Laurent Tona

55210 Herbeuville (France)

samedi 31 août

16 h 00

Caroline Kettel

Houdrigny

samedi 7 septembre

9 h 00

La Gaume

Breuvanne

samedi 7 septembre

13 h 30

Ryan Grenson

Bertrix

samedi 7 septembre

16 h 00

Florent Paulais

08200  Illy (France)

samedi 21 septembre

10 h 00

Asinerie de l'Ö

Habay la Vieille

       

Vous pouvez ainsi réserver les dates des visites auxquelles vous désirez participer dans

vos agendas, nous vous enverrons plus d’informations  avant la visite.

Pouvez-vous nous prévenir par courriel (lesgrosseslegumes@laposte.net) de votre

participation éventuelle ?

Pour l’équipe des grosses légumes :

Marianne, jean-Claude et Pascal.

 

Vous pouvez également constuler ici le questionnaire transmis aux producteurs en cliquant ici

 

(réf: http://allianceprovence.org/IMG/pdf/guide_SGAP_nov2010_-_web.pdf)
 

 

 

Année IV des grosses légumes 

Le système de garantie participative, 

kesek’ça encore pour un machin ? 

 

C’est quoi la SGP ?

En fait, quand vous allez dans les grandes surfaces de notre région transfrontalière, vous avez des tas de certifications  bio : AB, Certisys, Ecocert,… dont l’intérêt est directement lié au développement quasi-industriel des produits bio liés à la grande distribution.

Et nous avons préféré ne pas nous faire allié de l’agro-business bio ou pas et mettre en place notre propre système de certification : le système de garantie participative. Nous ne l’avons inventé, Nature et Progrès au milieu des années 60 l’avait déjà conçu comme  un contrôle participatif réalisé par des commissions de producteurs, consommateurs et transformateurs, avec des principes que l’on retrouve dans la charte des grosses légumes : refus des produits de synthèse, traitements naturels, diversification et rotation des cultures, autonomie des exploitations, énergies renouvelables, défense de la petite paysannerie, biodiversité, semences paysannes, souveraineté alimentaire… avec la vente des produits assurée par des marchés locaux, foires et groupements d’achats. 

Il y a bio et bio, non ?

« -Sur le seul chemin qui mène à leur lopin de terre, des indiens de Colombie se heurtent à des gardes armés qui leur barrent la route…la voie d’accès est devenue privée donc interdite, parce que, de part et d’autre, des terres  produisant de l’huile de palme sont devenues la propriété du groupe DAABON Savez-vous qu’une partie de ces récoltes est « bio » certifiée par Ecocert* ?

-Sous les mers de plastic en Andalousie qui attirent irrésistiblement  une main d’œuvre exploitable à souhait, venue  d’Afrique noire sans papier, savez-vous qu’il y a des cultures de tomates et de fraises « bio » certifiées ?

-Au Brésil, vingt mille hectares de canne à sucre bio appartiennent à un seul propriétaire.

- En France, une coopérative  du  Lot-et-Garonne, organisait une journée « découverte » dans des élevages intensifs de… poulets «bio».Pour approvisionner la grande distribution et la restauration collective, les puissantes coopératives agricoles, liées aux grandes firmes de l’industrie agroalimentaire, produisent jusqu’à soixante-quinze mille poulets de chair bio à l’année par poulailler »

Le label « bio » européen en est arrivé à protéger l’agriculture industrielle bio et ses entreprises de transformation. Leurs pratiques sont les mêmes que dans l’industrie de l’agro-alimentaire conventionnelle, simplement les intrants sont différents. Ils sont acceptés et contrôlés par une société privée à qui l’Etat concerné a confié la tâche de contrôler…

Alors, c’est quoi concrètement ce machin ?

Eh bien c’est simple. Chaque année (et le réseau en est à sa 3ème année de SGP), chaque producteur du réseau reçoit chez lui pendant une demie journée des abonnéEs, des producteurs et des membres des asbl. 

Chaque abonnéE peut y venir et poser toutes ses questions et interrogations.

Un dépôt est plus spécialement proposé pour chaque demie journée de rencontre. On essaye de choisir le dépôt le plus près du producteur qui reçoit la visite. Mais rien ne vous empêche de venir à la visite que vous avez envie et de rester la journée entière. Tous les producteurs peuvent aussi participer et à chaque fois, 2 d’entre eux acceptent de venir visiter leurs collègues.

Mais finalement c’est une sorte de flicage de producteurs par d’autres producteurs et des consommateurEs qui n’y connaissent rien ?

Non pas du tout.

Le but de cette visite est de voir, expliquer, comprendre comment les légumes sont produits, notamment par rapport à la charte des Grosses légumes. C’est aussi l’occasion d’échanger sur les techniques et les savoirs utilisés et leur éventuelle adéquation chez d’autres producteurs (et pourquoi pas dans le jardin des abonnés présents). C’est surtout une occasion d’échanges en toute confiance.

Ca se passe dans une ambiance bien sympa, on rit beaucoup, on apprend à se connaître, mais aussi les conseils échangés servent à chacunE d’entre nous et pourquoi pas dans nos petits jardins ? 

Comme l’a dit si bien Marc V à propos des légumes de Raphaël, l’an dernier :

« ici, on entend les légumes rigoler »

 Et ne croyez pas que vous n’allez rien comprendre, non pas du tout. Le langage est simple, on est dans les champs, près des légumes, on regarde, on sent, on pose des questions, on passe une journée dans un milieu que beaucoup d’entre nous ne connaissent pas mais qu’est ce que ça fait du bien.

A la suite de cette visite, le réseau établit une fiche de visites comprenant ce qui a été vu, discuté, interrogé et répondu dans un rapport (qui a le même contenu de base pour tous les producteurs).

 Nous pensons qu’avec le SGP mis en place, la confiance entre toutes les parties du réseau est établie et nous fait progresser dans un fonctionnement plus coopératif.

Concrètement, la première visite se fait samedi 23 juin, le matin chez Viviane Bay et l’après midi, chez Jean Marie Gaussin ce sont les dépôts de Bouillon, Rienne et Bièvre qui sont invités. Mais si vous en avez envie et que vous appartenez à un autre dépôt, venez y !


Année III des grosses légumes.

Système de Garantie Participative

 

→ Anciennement appelé certification participative et/ou croisée



Avec « l’année 2 » du réseau démarre la « garantie participative ».

Suite à l’atelier, lors de la rencontre-souper du 21 novembre 2009, le réseau a souhaité se doter d’un outil qui bien que nouveau en Wallonie, a déjà été expérimenté en France, au Brésil, en Australie…

La pratique de la « certification participative » à l’agriculture biologique contraste fortement avec la pratique de « certification par un organisme tiers ». La première est basée sur un échange dans la confiance, la seconde est un contrôle technique.

Certes, ce que nous réussirons à faire du concept de « certification participative » ne remplace
par la certification par un tiers, pas plus que la garantie de la mention « Nature et Progrès » qui depuis sa création est d’ailleurs une mention participative. Les différentes mentions peuvent très bien s’ajouter et certifier le même producteur, pour autant qu’il en fasse la demande…

Mais devant les tendances actuelles aux fusions de ce type d’organisme et à la mainmise de la
grande distribution sur tout ce qui est bio, nous choisissons une démarche associant producteurs et mangeurs. De plus, les exigences européennes en matière de certification à l’agriculture biologique ne cessent de diminuer… (tolérance à un pourcentage d’OGM,…) !

Mode d’emploi provisoire de notre système de garantie participative ( dans sa phase d’essai)

Chaque producteur du réseau est visité chaque année par un groupe constitué d’au moins deux autres producteurs du réseau (appelés produteur-visitant pour la circonstance), deux personnes des asbl, et d’au moins deux abonnés, et si possible d’une personne extérieure ayant un regard compétent sur l’agriculture sans intrants chimiques ni OGM, ainsi que d’autres producteurs et abonnés du réseau que ces visites intéressent…

Le groupe visitant parcourt la culture du producteur-hôte et échange sur les pratiques culturales, la manière d’envisager le travail et de le partager, les joies et soucis que rencontrent les producteurs de légumes…

Il s’agit en un échange de resserrer les liens de l’ensemble du réseau, de s’assurer de la qualité biologique des récoltes (conformément à la charte du réseau), ou de constater l’évolution dans une reconversion à l’agriculture biologique.

Chacun s’implique dans ces visites à sa manière : qui avec des questions naïves, qui avec un conseil de sage, qui avec un bon petit truc astucieux !!!

La présence de deux abonnés au moins, par visite, nous semble un gage de bonne tenue de cette initiative, car il y va pour les abonnés d’essayer de garantir la qualité de leur repas quotidien…

En fonction des répartitions géographiques, nous désignerons à chaque visite des dépôts concernés.

A chaque dépôt de se choisir en son sein, deux représentants (au moins) pour mener ces visites.

Calendrier des visites de « l'année 3 » soit la saison 2011-2012

 

sgp.JPG

 (cliquez sur le tableau pour le voir en grand)

Partager cette page

Repost 0
Published by