Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Grosses légumes
  • Grosses légumes
  • : Abonné aux paniers ou curieux de légumes et de solidarité débrouillarde, tu trouveras sur ce blog des recettes simples et délicieuses pour cuisiner tes légumes ainsi que tout ce qu'il faut savoir sur la vie quotidienne des Grosses légumes!
  • Contact

Recettes Scoop It

Retrouvez nos délicieuses recettes de saison sur :

http://www.scoop.it/t/legumes-de-saison

9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 13:56

Quelques remarques sur la saison 3 des Grosses Légumes

 

La saison 2 des Grosses légumes a rassemblé 252 abonnements dont 72 pour la région de Longwy et 180 pour les dépôts dans le sud de la province de Luxembourg.

 

Cette année, 110 familles se sont déjà réabonnées, 80 se sont abonnées et la partie française (qui démarre avec les paniers complets à la mi-juin) comptera 80 abonnements.

Nous avons demandé aux abonnés les raisons pour lesquelles ils ne souhaitaient pas se réabonner (40 ont répondu).

A l’exception d’un ménage qui estimait que la quantité de légumes fournis était beaucoup trop faible pour 15 euros par semaine, la raison principale invoquée est celle d’avoir eu trop de légumes à cuisiner frais alors que la vie familiale et professionnelle n’en laissait que peu de temps (à savoir attendre le week-end). Quelques abonnés se sont inscrits à un panier légumes plus proche de chez eux, leur évitant notamment des trajets pénibles (surtout durant cet hiver hivernal !!). La qualité des légumes et le travail fourni par l’équipe du réseau ont été salués dans tous ces mails.

Tout cela nous amène à réfléchir sur le travail que nous menons tous et toutes pour que la nourriture la plus saine soit disponible et puisse être cuisinée pour notre plaisir, santé et ainsi qu’on l’appris récemment, pour notre porte monnaie1.

 

Les Grosses légumes continuent de s’agrandir dans la mesure du raisonnable et des capacités de productions des paysans de la région en culture biologique. Nous essayons aussi de mettre en place des « étoiles », dans la région de Gedinne-Bièvre et à partir de Habay-la –Vieille pour Arlon, Athus, Anlier et Marbehan. Ces étoiles visent à essaimer autour des producteurs du secteur pour que les dépôts soient livrés avec un maximum de légumes locaux afin de ne pas engorger le travail fait jusqu’alors uniquement autour de Meix-devant-Virton. Cette évolution devrait permettre à plus de familles dans les années qui suivent à pourvoir soutenir l’agriculture paysanne tout en recevant des légumes cultivés à proximité immédiate de leurs lieux de vie.

 

C’est un beau pari à réussir tout en respectant le programme des récoltes et distributions prévues sur toute la zone.

C’est aussi l’occasion de continuer à montrer la solidarité entre les paysans du secteur, souvent vus comme des personnes farouchement indépendantes, qui participent à un réseau où les décisions de productions, de prix, tout comme les manières et méthodes de culture sont prises collectivement.

 

C’est en cela que le réseau continue de grandir et vise à pérenniser une agriculture locale, soucieuse de ce qu’elle produit et des conditions sociales et humaines pour y arriver notamment à travers une distribution la plus proche des Mangeurs, des familles de la région2.

 

 

1 « Pour les légumes, le consommateur a payé en moyenne 12,3 % de plus qu’en 2009. Le niveau d’inflation a même atteint 22,9 % en décembre 2010. En effet, la majorité des légumes frais ont connu une forte croissance de leurs prix. C’est particulièrement le cas pour la laitue (+ 30 %), les oignons (+ 26 %), les tomates (+ 24,6 %), les pommes de terre (+24,7 %), les pommes de terre (+24,7 %), les asperges (+19 %) et les choux-fleurs (+17,9 %). Le prix des champignons a, en revanche, sensiblement chuté (-8,7 %).

En 2010, le consommateur a payé en moyenne 3,5 % de plus pour les produits alimentaires non trans-formés. En conséquence de conditions climatiques exceptionnelles, ce sont surtout les légumes (+12 %) et, dans une moindre mesure, les fruits (+2 %) - qui ont renchéri. Malgré son poids relativement limité, ce groupe de produits a ainsi contribué à l’inflation pour 0,3 point de pourcentage. »

Source : rapport annuel 2010 de l’Institut des Comptes Nationaux : analyse des prix

 

2 Le prix des légumes dégringole

Mercredi 4 Mai 2011 | 15 min. | powered by

(Belga) En raison d'une surabondance sur le marché, les prix des légumes sont actuellement exceptionnellement bas, une situation catastrophique pour les agriculteurs et horticulteurs, rapporte mercredi Het Nieuwsblad. Une salade coûte ainsi en ce moment 50% de moins qu'à la même période l'an dernier. Pour le brocoli, la baisse s'établit à 45%, et elle atteint jusqu'à 30% pour le poivron rouge, les concombres, les tomates, les asperges et le chicon. Généralement, les premiers légumes mis sur le marché proviennent du sud et ceux issus des récoltes belges suivent. "Mais pas cette année", explique Philippe Appeltans, secrétaire général de l'association des ventes publiques de produits horticoles. "Dans le sud, les récoltes ont pris du retard à causes du mauvais temps. Et ici, il a fait très chaud, ce qui fait que nos récoltes ne sont pas seulement plus abondantes mais elles arrivent par ailleurs aussi quelques semaines trop tôt sur le marché. La conséquence de cette situation, c'est une offre gigantesque qui provoque une chute des prix." Outre la baisse des prix, les horticulteurs et agriculteurs sont aussi confrontés à un autre problème: l'offre est tellement abondante que beaucoup de légumes ne se vendent pas à la criée. De nombreux produits sont dès lors détruits. Ces dernières semaines, des dizaines de milliers de kilos de salades, de chicons et de tomates auraient ainsi fini à la poubelle. (LEE)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by solidairement - dans Evènements
commenter cet article

commentaires