Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Grosses légumes
  • Grosses légumes
  • : Abonné aux paniers ou curieux de légumes et de solidarité débrouillarde, tu trouveras sur ce blog des recettes simples et délicieuses pour cuisiner tes légumes ainsi que tout ce qu'il faut savoir sur la vie quotidienne des Grosses légumes!
  • Contact

Recettes Scoop It

Retrouvez nos délicieuses recettes de saison sur :

http://www.scoop.it/t/legumes-de-saison

20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 09:38

 

 LES SEMENCES POTAGÈRES BIOLOGIQUES EN Allemagne

Tiré du bulletin des semences et plants bio en languedoc roussillon

 

Du 11 au 14 Novembre 2004

Ce déplacement s’est effectué dans le cadre des journées du Cercle d’Initiative allemand pour la production de semences de légumes biologiques et biodynamiques auxquelles nous avons été invité.

L’objectif de notre déplacement était multiple :

· Livrer les graines multipliées en France en 2004 (première année de production avec eux)

· Discuter des propositions de contrat pour 2005-2006 et du mode de rémunération des producteurs

(principal facteur limitant le développent des semences bio en France)

· Expliquer la situation française au niveau de la production de semences bio (au sens large)

· Rencontrer, échanger et comprendre la situation et l’organisation en Allemagne au niveau de la production de semences.

Existant depuis plus de 20 ans, ce Cercle d’Initiative allemand, né de la volonté de quelques producteurs, a permis la création de deux structures distinctes :

KulturSaat : association des sélectionneurs en bio-dynamie.

Bingenheimer Saatgut AG : entreprise de commercialisation de semences biologiques et biodynamiques

KutlturSaat, fête cette année ses 10 ans d’existence. Cette association des sélectionneurs est financée essentiellement par des dons de fondations privées et de banques alternatives allemandes.

Ils sont a l’origine de la sélection de nombreuses variétés dont la carotte Rodelica. Aujourd’hui, KulturSaat est sur le point d’inscrire au catalogue officiel plusieurs variétés qu’ils ont sélectionnées pour les besoins

de l’agriculture bio et biodynamique (avec des critères de sélection bien spécifiques).

Bingenheimer Saatgut AG est une entreprise financee par la vente de ses graines. La commercialisation est assuree :

· par correspondance aux maraîchers professionnels (50%), aux jardiniers amateurs (14 %) et écoles (3 %) ;

· par les magasins bio (20 %),

· par la vente en gros (11 %) a d’autres entreprises de semences en Europe (Essem’bio pour la France).

Hors d’Allemagne, la commercialisation est réalisée par le biais d’entreprises partenaires.

La multiplication est assurée par près de 80 agriculteurs multiplicateurs situes en grande partie en Allemagne, mais aussi en Hollande, Italie, France, Israël pour les espèces trop difficiles à multiplier sur place. Cette année, des producteurs bio audois ont produits pour eux des semences de : haricot vert, tomate, laitue, fenouil et oignons. Cette entreprise compte aujourd’hui une dizaine de salaries, un local de stockage et d’expédition, un atelier de triage et un laboratoire d’analyse de la qualité des semences.

En Allemagne les fermes en lien avec le Cercle d’Initiative sont souvent des structures biologiques ou biodynamiques importantes, produisant des légumes sur près de 20 hectares et multipliant des semences sur 1 a 3 ha. La sélection est réalisée sur les hectares en production, ce qui leur permet de pratiquer une sélection massale positive sur un très grand nombre d’individus. Une attention particulière est apportée a la qualité gustative (et nutritive) dans les critères de sélection.

La commercialisation de la production de ces fermes, souvent situées aux abords de grandes villes, se fait par la vente de paniers aux particuliers, les magasins bio spécialisés et la vente en gros.

Ces rencontres ont été très enrichissantes a plusieurs titres. Nous avons d’abord remarqué et apprécié, outre la richesse des débats, l’écoute et l’attention des participants entre eux. Ensuite nous avons note le rôle et la place prépondérante des agriculteurs et au sein de différentes structures : Cercle d’Initiative, KulturSaat et Bingenheimer Saatgut. Nous avons aborde avec plusieurs participants la question de la directive européenne 98/95 permettant la création d’un registre particulier pour les variétés locales menacées d’érosion génétique. Nos interlocuteurs nous ont déclaré être favorables a cette directive et a l’initiative française et espagnole demandant sont application rapide aux gouvernement respectifs. Ce texte les intéresse notamment pour les espèces de céréales, pour lesquelles les frais d’inscription sont très élevés. Sur la question de font, la sauvegarde de la biodiversité des espèces cultivées et son accès aux producteurs, la position allemande est similaire a celle des pays du sud de l’Europe. Enfin, en aparté de ces journées, nous avons pu discuter de la campagne a venir (2005-2006) et plusieurs de propositions de contrats de semences pour le sud de la France nous ont été présentées.

Rapport annuel sur la production, présentation du compte de résultat et du bilan.

En 2003/2004, Bingenheimer Saatgut AG présente pour la première fois un revenu positif avec une augmentation du chiffre d’affaire de + 15 % (≈ 1 100 000 € de CA annuel). Auparavant, une aide était apportée sous forme de main d’oeuvre par un centre pour handicapes, ce qui permettait

d’équilibrer les comptes.

La vente de semences par le biais des magasins bio permet de réaliser une grande partie du chiffre d’affaire (43 %), suivie par la vente aux professionnels (25 %) et aux amateurs (13 %). Les agriculteurs multiplicateurs ont pu profiter d’une part de ces bénéfices excédentaires via une prime exceptionnelle (+10%) sur leurs contrats de multiplication. La rémunération des multiplicateurs représente environ 35 % des charges de l’entreprise.

Présentation des tests de désinfection de semences à l’eau chaude

Présentation d’une étude de cas sur la lutte contre les champignons Alternaria sur carotte, véhicules par les semences. Depuis quelques années l’entreprise Bingenheim travaille sur la désinfection des semences a l’eau chaude. Les résultats présentes montrent que des lots de semences de carottes contamines par des Alternaria peuvent être totalement désinfectées par ce traitement. Aujourd’hui, semences de base et commerciales sont systématiquement traitées a l’eau chaude.

Rémunération des multiplicateurs

Jusqu’à présent, les agriculteurs multiplicateurs pour Bingenheim sont payes une fois quand les graines qu’ils ont produites ont été commercialisées. L’agriculteur supporte donc le risque de la production et de la commercialisation. En contrepartie, celui-ci est rémunéré au prix fort car l’entreprise minimise ainsi ses frais. De plus, avec ce mode de rémunération, l’agriculteur représente une part de l’entreprise avec un statut différent d’un simple prestataire de service comme c’est le cas traditionnellement.

Cependant, ce système poses quelques problèmes :

· Il y a peu de multiplicateurs pour les espèces difficiles

· Il ne motive pas vraiment de nouveaux multiplicateurs à produire pour Bingenheim car la production d’une année N sera payée en N+1 ou N+2.

· Il affaiblit les producteurs en difficultés (problèmes de trésorerie).

Conscient de ces problèmes, l’entreprise propose donc depuis peu, de laisser le choix aux producteurs d’opter (en schématisant) :

· pour le système actuel,

· pour être paye plus tôt (l’entreprise porte le risque de commercialisation),

· pour bénéficier d’une garantie sur la production et d’un solde a la livraison (ni risque au champ, ni risque commercial pour l’agriculteur).

En contrepartie, plus le risque de l’agriculteur est diminue, moins il est rémunéré.

Globalement, l’assemble présente (comptant beaucoup de multiplicateurs) était pour conserver au maximum le système actuel, renforçant ainsi l’implication des producteurs dans l’entreprise.

Les problèmes de multiplication :

Un temps était ensuite réservé pour faire le point sur les éventuels problèmes de multiplication. Peu de points ont été soulevés, excepte quelques producteurs qui souhaiteraient avoir plus d’encadrement technique : absence de fiches techniques et de suivi technique des parcelles.

Contrairement avec la situation en France, le désherbage des porte-graines ne semble pas vraiment poser de problèmes, les producteurs était très souvent bien équipes en matériel adapté.

  bio-sano.png

Depuis quelques ans, Biosano distribue en Belgique la gamme de semences professionnelles Bingenheimer Saatgut. Cette collaboration sera encore largement étendue dès cette saison. Les producteurs belges et hollandaises peuvent contacter Biosano pour toute commande de et conseil sur les semences de Bingenheimer Saatgut.

Bingenheimer Saatgut présente en 2011 de nouveau un grand assortiment de semences. L’assortiment de semences se compose exclusivement de semences biologiques. Il s’agit dans la plupart des cas de semences issues de la sélection et de la multiplication biodynamique et dans tous les cas de variétés reproductibles (non hybrides). Pour ce qui est de la sélection et de la multiplication des semences, Bingenheimer Saatgut travaille en étroite collaboration avec une centaine de producteurs rassemblés au sein de Kultursaat e.V..  Bingenheimer Saatgut est ainsi très proche des sélectionneurs/multiplicateurs.

Depuis le 1 septembre dernier, Mieke Lateir a commencé à travailler à temps partiel chez Biosano en qualité de conseiller - assistant en culture des agriculteurs et producteurs professionnels en Belgique et aux Pays-Bas.

 Pour toute question sur les semences vous pouvez contacter Mieke par téléphone sur le N° +32 (0)488 58 99 90 ou par e-mail - mieke.lateir@biosano.be.

 

Vous pouvez commander le catalogue et commander des semnces par poste, fax ou e-mail (pour des commandes de semences veuillez utiliser le formulaire de commande)

Biosano bvba, Carolinalei 6, 2930 Brasschaat. Tel. +32 (0)3 664 17 69, Fax +32 (0)3 664 16 13, info@biosano.be

 

Partager cet article

Repost 0
Published by solidairement - dans Evènements
commenter cet article

commentaires