Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Grosses légumes
  • Grosses légumes
  • : Abonné aux paniers ou curieux de légumes et de solidarité débrouillarde, tu trouveras sur ce blog des recettes simples et délicieuses pour cuisiner tes légumes ainsi que tout ce qu'il faut savoir sur la vie quotidienne des Grosses légumes!
  • Contact

Recettes Scoop It

Retrouvez nos délicieuses recettes de saison sur :

http://www.scoop.it/t/legumes-de-saison

2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 13:56

 

 

Gazette d’info 29

Juillet 2011

lesgrosseslegumes@laposte.net http://grosses.legumes.over-blog.com

 

 

 

Bonjour,

 

Après la sécheresse, c’est la pluie qui nous arrose depuis quelques jours…mais suffisante pour les jardins, champs et légumes : rien n’est moins sûr, surtout avec les variations de températures. CertainEs d’entre vous sont en vacances, d’autres vont les prendre. N’oubliez cependant pas que les paniers continuent et que vous pouvez vous arranger avec vos voisins, la famille, etc si vous partez.

Il est toujours aussi possible de faire transférer votre panier dans un autre dépôt pour quelques semaines, mais prévenez nous à temps.C’est plus sympa pour nous et plus respectueux pour les producteurs/trices.

Quoi de neuf depuis notre dernière gazette ?

1. Des petites recettes sympa et faciles : avez-vous bien reçu les recettes pour les choux raves, les griottes, le chénopode, betteraves rouges, fèves des marais ? Sinon, elles sont sur le blog.

2. Les visites du système de garantie participative continuent, venez à la rencontre de nos producteurs/trices

3. L’épi est né, ce premier juillet : un petit bébé qui deviendra grand

4. Un moment festif à la Saint Fiacre : mardi 30 août, retenez déjà la date

5. Des légumes en surplus chez nos producteurs peuvent être commandés, de la même manière que pour les fruits.

 

1. Des recettes sympa et faciles

 

 

Vous avez eu beaucoup de fèves de marais, ces dernières semaines et nous espérons que vous avez pu les cuisiner avec nos recettes, à moins que vous n’attendiez l’hiver.

Voilà maintenant les tomates de toutes espèces, les courgettes, longues ou rondes, les poivrons et les aubergines, les concombres qui vont se retrouver dans vos paniers, sans oublier pour certains dépôts la tétragone, la roquette ou des bottes de petits oignons.

Alors quelques recettes ?

La tétragone ou épinard de Nouvelle Zélande

 

 

 

 

Le feuillage de la tétragone se mange cru ou cuit. Consommées crue, les jeunes feuilles rejoindront vos salades. Vous ferez revenir le reste dans un peu de beurre, en ajoutant du sel et une pointe d’ail. Vous pouvez également cuire les feuilles à l’eau comme pour les épinards. Elles peuvent alors accompagner seules poissons et viandes, rejoindre sans façon la pomme de terre pour produire une délicieuse purée ou ce délice de gratin aux macaronis

Gratin de macaroni à la tétragone

Préparation :15 minutes Cuisson :30 minutes

Ingrédients pour 4 personnes

  • 800 g de tétragone

  • 150 g de macaroni

  • 80 g de beurre

  • 4 cuillères à soupe de farine

  • 1/4 de litre de lait

  • 150 g de fromage râpé

  • sel, poivre, noix de muscade

1 Cuire les macaronis. Pendant ce temps, nettoyer les tétragones et les faire cuire pendant 10 minutes dans une grande quantité d’eau bouillante salée.

2. Préparez une sauce béchamel avec 50 gr de beurre, le lait, la farine et une peu de noix de muscade râpée.

3 Egouttez les macaronis et les mélanger avec la moitié du fromage.

4. Bien égoutter les tétragones et les mélanger avec un peu de beurre

5. Dans un plat à gratin, disposer la tétragone, les macaronis, puis napper avec la sauce béchamel et recouvrir avec le fromage restant.

6. Mettre à gratiner dans un four chaud pendant 15 minutes.

Rappelons quelques conseils de l’an passé de nos cordons bleus

Contrairement aux épinards et à l’oseille, les tétragones contiennent peu d’acide oxalique et donc les rhumatisants les craignent moins. Elles font une bonne sauce un peu grasse pour accompagner d’autres légumes ou pâtes

Pour ceux/celles qui ne digèrent pas le concombre, un bon truc : coupez-le en 2, enlever les pépins, mixer le concombre et intégrez le dans un couscous ou un taboulé.

 

Flan de concombres

 

  • 2 concombres

  • 6 œufs

  • 1 oignon

  • 2 échalotes

  • 1 fromage de chèvre frais

  • Ciboulette ou persil ou basilic frais, sel, poivre, huile d’olive

Eplucher les concombres, les râper grossièrement.  Eplucher et hacher l’oignon et les échalotes.

Faire revenir dans l’huile d’olive les concombres (épurer avant pour retirer le plus de liquide) avec le haché d’oignon-échalotes.  Cuire 10 min. et laisser un peu refroidir le mélange avant d’y incorporer les œufs entiers, le fromage de chèvre, ciboulette, sel, poivre.

Mettre le tout dans un moule à cake beurré et cuire au four 180° pendant 30 min.

Laisser refroidir avant de démouler et mettre au réfrigérateur.  Servir frais avec accompagnement de crudités.

 

 

 

Potage au concombre

 

  • 1 concombre

  • 1 grosse pomme de terre

  • 1 gros oignon

  • 1 fromage frais

  • bouillon de légumes (ou un bouillon en cube)

  • sel, poivre, huile olive

  • un peu de saumon fumé pour la garniture

Laver, couper sans éplucher le concombre en petits morceaux.

Eplucher l’oignon et la pomme de terre et couper en morceaux.  Faire revenir dans l’huile d’olive, couvrir d’eau, ajouter le cube de bouillon + sel et poivre.  Cuire pendant 20 à 30 min.  Mixer,  ajouter le fromage frais et bien mélanger le tout.

Déposer le saumon découpé en petits bouts dans le fond de l’assiette avant de servir le potage bien chaud.

Et puis n’hésitez pas à nous envoyer vos propres recettes et à consulter notre blog http://grosses.legumes.over-blog.com où se trouvent des recettes par ordre alphabétique des légumes.

 

2. Les visites du système de garantie participative

La dernière gazette du mois de juillet parlait longuement du système de garantie participative et nous n’y reviendrons pas. Elles se poursuivent en août et septembre. C’est une occasion unique et sympathique d’aller à la rencontre de nos producteurs/trices.

Même si ce n’est pas votre dépôt qui est désigné, tous les abonnéEs sont invitéEs. Vous pouvez venir une demi journée ou une journée entière. Les enfants sont les bienvenus.

 

QUAND ?

Mardi 16 août à 10H : visite avec les abonnéEs d’Athus des producteurs/trices : Marc Dolisy et Isabelle Dolisy à Habay la Vieille (55 et 68 rue de la rochette)

On vous attend, cela fait plaisir de se rencontrer et d’échanger.

 

La visite suivante a lieu le samedi 3 septembre chez Jean Marie Gaussin à Carlsbourg et Florent Paulais à Illy dans les Ardennes françaises.

 

 

 

 

3. L’épi est né, encore petit, il ne demande qu’à grandir

 

L’Epi, c’est du blé !

 

Commençons par une petite histoire, comme un conte :

 

Il y avait une fois un pays qui allait mal dans un ensemble de pays qui allaient tout aussi mal.

Un groupe de gens qui avaient de idées qui sortaient des sentiers battus, qui pensaient hors de la pensée unique, avaient développé un sens du pays, de la région, du terroir. Ils pensaient  « petit », ils pensaient aux bien-être des habitants ; ils cherchaient des solutions locales à travers un désordre global.

Ils voulaient soustraire leurs semblables aux affres de l’économie mondiale, aux menaces qu’elle faisait et allait faire peser sur eux.

Après bien des palabres, ils ont décidé qu’une des choses à faire,c’était d’émettre une monnaie, une deuxième monnaie qui accompagnera la première, l’officielle.

Ils espèrent ainsi rendre le pays plus solidaire, plus joyeux et plus confiant….

 

*********************

L’Epi,comment ça marche ?

 

-legroupe « Financité Lorraine » est constitué en  « l’Epi Lorrain asbl », il émet des billets de 5, 10, 20 et 50 épis et décide qu’un épi = un euro (c’est beaucoup plus facile pour les étiquetages et les comptabilités des commerçants).

 

-le groupe propose aux citoyens de changer des euros en épis

Pourquoi  des citoyens-consomm’acteurs changeraient-ils des euros en épis ?

-parce qu’ils choisissent d’essayer de faire mieux vivre leur région

-parce qu’ils refusent de participer au grand jeu de la finance, au casino qui utilise le même euro que celui que nous utilisons pour fairenos courses quotidiennes… mais qui est l’enjeu de marchés qui se passent bien loin de nous…

-parce que l’élan enthousiaste de prises de responsabilités locales les y pousse (ne craignez-vous pas de voir venir un grand choc financier… si c’était de la prévention !)

-parce qu’ils n’y perdent rien en changeant de modestes sommes d’euros en épis, qu’ils dépenseront rapidement ; et de plus, le petit groupe encourage les commerçants à octroyer une ristourne à leurs clients qui achètent du local avec des épis… donc les clients y gagnent !

 

 

- En même temps, le groupe sillonne la région pour faire connaître leur monnaie, ils vont voir les commerçants, les responsables de PME, les associationset leur proposent de devenir membresde l’asbl en leur expliquant que cette monnaie qui ne se thésaurise pas, circule mieux que l’euro et qu’en l’acceptant dans leur commerce, ils augmenteront leur chiffre d’affaire.

 

Pourquoi les commerçants augmenteront-ils nécessairement leurs chiffres d’affaires ?

 

Lorsque les citoyens-consomm’acteurs changent en un point de vente des euros en épis, ils acceptent par espoir, solidarité ou idéologie à être une clientèle captive des commerces locaux acceptant l’Epi, autrement dit ils ne pourront pas les dépenser en faisant leurs courses en les grandes surfaces,ils devront venir avec leurs billets nouvellement acquis vers les commerces locaux…qui augmenteront leur vente d’autant

Il est important de faire comprendre que nous essayons de lutter contre l’emprise des grandes enseignes qui tuent les commerçants locaux à petit feu et appauvrissent les producteurs locaux ; nous le faisons en créant une contrainte que le consomm’acteur accepte et l’amène en douceur à renoncer à la facilité apparente des grandes surfaces…

 

-Les membres du groupe éditent alors un cataloguede tous les lieux où les épis ont cours

 

 

L’Epi, c’est du blé !

 

Et les hommes travaillent, les marchandises tournent et l’économie locale se porte mieux !

Le groupe « Financité Lorraine » étudie la mise en route d’un épi électronique qui pourra être utilisé entre autres, au réseau des « grosses légumes ».

Si vous êtes intéressés, bienvenue à « Financité Lorraine », la prochaine réunion se tient à l’Epicentre (27, rue de Virton) à Meix-devant-Virton, à 19h30 le 8 août 2011, sur demande, nous pouvons aussi vous envoyer les P.V. de réunions

 

4. La saint Fiacre, le mardi 30 août, patron des jardiniers, repas entre producteurs, abonnés et équipes du réseau

 

Lors de la première année des grosses légumes, nous avions organisé une rencontre et un repas entre abonnéEs et producteurs/trices, un chouette moment pour ceux/celles qui s’en souviennent.

Cette année, nous renouvelons cette rencontre, qui nous permettra de faire plus ample connaissance.

Déjà, nous pouvons donner quelques infos :

La date : mardi 30 août au soir, jour de la Saint Fiacre, patron des jardiniers.

Où : sans doute à Meix devant Virton (à confirmer)

Menu concocté à partir des légumes et viandes de nos producteurs/trices et abonnéEs.

 

Retenez déjà la date à vos agendas.

 

5. Les surplus de légumes sont proposés par les producteurs

 

Nous avons demandé aux producteurs du réseau de nous indiquer les légumes qu’ils ont en surplus dans leurs champs et jardins.

Nous vous proposons de vous envoyer la liste afin que vous puissiez en commander et les recevoir en même temps que vote panier.

Comme pour les fruits, le paiement sera fait à la réception des légumes.

 

Pour les fruits, les prochaines commandes seront pour les abricots confiture et conserves, pêches, nectarines, mirabelles…

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by solidairement - dans Gazettes
commenter cet article

commentaires